Plus vous prenez de l’âge, plus vous détestez les gens (voici pourquoi)

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Avec l’âge et l’expérience de la vie, on acquiert de la maturité. On comprend que la vie n’est qu’une succession d’expérimentations qui nous donnent des leçons à vie. Nos choix sont plus clairs, nos désirs plus fondés et notre projet futur devient simple, se résumant à la recherche d’une bonne compagnie, d’une vie heureuse et tranquille, loin de tous les tracas du quotidien. On ne ressent aucune envie de prouver aux autres, nos compétences, nos valeurs. On sait ce que l’on vaut.

A vue d’œil, lorsqu’on vieillit, on sait ce qui nous convient et ce qui nous dérange et on accueille la vie avec plus de sérénité, car on a appris à s’observer, à percevoir nos émotions et à les gérer. On n’éprouve plus le besoin de plaire aux autres ; car on n’a plus rien à prouver. On instaure la positivité dans notre vie en évitant la négativité sous toutes ses formes, capable de semer en nous une énergie néfaste pour notre corps et notre âme. Notre cercle d’amis s’en trouve restreint et on ne garde autour de nous que les personnes susceptibles de nous apporter de la joie et de la bonne humeur.
Une recherche a démontré que plus on avance dans l’âge, moins on se rapproche des gens et donc moins on a de confidents. Plusieurs explications ont vu le jour afin d’éclaircir cet état de fait.

On accorde de la priorité à ce qui est important pour nous

La jeunesse nous remplit d’entrain et nous avons l’impression que le monde nous appartient et que nous avons toute la vie pour vivre nos rêves. A contrario, la vieillesse nous fait comprendre que le temps est précieux. Aussi, nous profitons de chaque minute et de chaque seconde, en consacrant ce temps à ce qui est primordial pour nous. Les sorties nocturnes, les soirées arrosées ou les endroits huppés ne nous intéressent plus. Profiter de chaque membre de notre famille reste notre priorité absolue et la chose la plus importante à nos yeux, en leur consacrant un temps qualitatif, un temps d’échange, un temps qui compte et qui ne s’oublie pas. On se rend compte que le temps défile à vitesse grand V, aussi nous privilégions l’instant présent même pour de courts moments, nous immortalisons ces moments par des photos, nous savourons les petits moments magiques par des câlins, des jeux ; tout simplement par des petits moments de bonheur inoubliables.

On évite les personnes hypocrites

L’hypocrisie ne fait plus partie de la vie à l’âge adulte. La sincérité prend place rapidement.  Au lieu de prononcer une phrase sans intérêt à une personne qu’on connait à peine ou qu’on n’apprécie pas particulièrement, nous préférons plutôt  être vrais qu’être gentils. Une phrase sincère dénuée de tout mensonge sera suffisante. Parallèlement, nous serons attirés par des personnes sincères dans leurs gestes, leurs mots et leurs actions ; des personnes qui apportent une note positive dans notre vie.

On respecte la vie des autres

Le temps et l’expérience sont de grands professeurs en matière de connaissance de soi et des autres. La sagesse nous apprend à nous détourner des problèmes et des conflits des autres qui ne nous concernent plus afin de ne plus nous imprégner de leur mauvaise énergie, qui au final, ne peut que déteindre sur nous. D’autant plus que respecter la vie des autres devient un principe fondamental. On se rend compte rapidement, que l’aide que nous voulons apporter sera vaine et sans résultats.

On restreint notre cercle d’amis

Avec l’âge, l’idée de se faire de nouveaux amis n’a plus aucun intérêt pour nous. Une fois les études terminées, que notre vie prend son cours normal, nous commençons à avoir d’autres priorités qui sont plus relatives à notre famille. Nous recherchons la qualité plutôt que la quantité en amitié. Nous essayons de construire des relations saines loin de tout profit et d’intérêt personnel. Cet exemple pourrait être également pour un membre de la famille ou un collègue de travail, négatif ou défaitiste qui devient à la longue une relation toxique.

L’âge mûr traverse bien des chemins jonchés d’embuches mais il nous permet d’en sortir, forts, déterminés et bien éclairés. Nous savons faire la différence entre une personne nocive à notre équilibre que nous avons envie d’éradiquer de notre vie à tout jamais et une personne pleine d’énergie positive à laquelle on s’accroche de toutes nos forces.