5 choses que vous ne savez pas sur les poils pubiens !

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Si certaines femmes ne ratent aucun rendez-vous chez leur esthéticienne pour s’offrir un maillot brésilien, une épilation intégrale ou un ticket de métro tout fin, d’autres préfèrent laisser leur toison au naturel ! Au fil du temps, les poils pubiens se sont forgés une bien mauvaise réputation, nourrie par les mythes et les rumeurs qui courent, au point qu’il est devenu difficile de différencier ce qui est juste de ce qui est faux ! Pour mettre fin à cette confusion, faisons le point sur 5 grands mythes sur les poils pubiens.

Nous sommes en pleine saison de bikini et les séances d’épilation se font certainement de plus en plus nombreuses, afin de débroussailler les parties intimes ! Les poils pubiens qui apparaissent pendant la puberté, sont pour beaucoup de femmes et d’hommes inesthétiques, voire malpropres. Or, ces petits soldats de l’ombre jouent un grand rôle pour protéger cette zone si sensible.

En effet, les poils pubiens permettent de limiter les frottements, à prévenir les irritations, suite aux rapports sexuels et protègent la vulve des infections en faisant office de barrière. Ainsi, un pubis parfaitement épilé est un pubis parfaitement exposé et beaucoup plus sensible aux infections. Sans oublier, que l’opération (épilation), en elle-même peut provoquer des irritations et favoriser l’apparition des poils incarnés.

S’épiler ou rester au naturel, telle est la question !

Aujourd’hui, la tendance est au pubis imberbe, tout le monde est à la quête du lisse. Mais les adeptes des touffes naturelles restent tout de même résistants, bien que les poils pubiens soient beaucoup critiqués… souvent à tort.  Zoom sur 5 mythes sur les poils pubiens :

1 – Vont-ils pousser pour toujours ?

Les poils pubiens se renouvellent régulièrement. Après l’étape de croissance, la pousse des poils va s’arrêter quand il aura atteint une certaine longueur (généralement entre 4 et 9 centimètres). Suite à cela, le poil va tomber et une autre phase de croissance commencera.

Notez toutefois, que les poils pubiens ont tendance à diminuer avec l’âge, notamment vers la période de la ménopause.

2 – Est-ce qu’une touffe est séduisante ?

Beaucoup de femmes choisissent de s’épiler le maillot en réponse aux images véhiculées par les médias et aux pressions sociales exercées sur les femmes, pour qu’elles soient toujours présentables et surtout imberbes. Aujourd’hui, un pubis bien épilé est synonyme de séduction et symbole de sex-appeal, mais est-ce vraiment ce que pensent tous les hommes ? Les avis varient ; certains hommes trouvent qu’un pubis épilé est beaucoup plus sexy, alors que d’autres trouvent ça moins mature et moins naturel. Cela dit, avec ou sans poils, le choix dépend largement des préférences de la personne.

Si vous êtes une adepte de l’épilation du maillot, alors voici cette information qui pourrait vous faire changer d’habitude !

Les secrétions génitales contiennent des phéromones. Il s’agit de substances inodores, ayant la capacité d’attiser le désir sexuel. Sachant que les poils pubiens peuvent retenir ces sécrétions, il va donc de soi que les phéromones seront également conservés !

3 – Est-ce que mes cheveux et poils pubiens doivent se ressembler ?

Plusieurs personnes croient que la couleur des cheveux est une excellente représentation de la couleur de leurs poils pubiens. Faux ! Vos cheveux et vos poils pubiens ne doivent pas forcément avoir la même couleur, ou encore la même épaisseur.

4 – Est-ce que les poils pubiens dérangent pendant un rapport sexuel ?

Encore une fois, ceci dépend des préférences de chacun. Il est vrai que les poils pubiens protègent la vulve contre les frottements et les chocs, mais ils ne diminuent en aucun cas la stimulation ressentie, chez les femmes, lors du rapport sexuel.

Toutefois, certaines femmes préfèrent s’épiler parce qu’elles ressentent plus de stimulation et de pression, quand la surface est plus lisse.

5 – Est-ce que vos poils pubiens vous protègent contre les maladies sexuellement transmissibles ?

Contrairement aux croyances populaires, qui accusent les poils pubiens à tort d’être malpropres et responsables de l’accumulation des bactéries, les poils pubiens ont un bien plus noble rôle : vous aider à prévenir les maladies sexuellement transmissibles (MST). En effet, selon différentes études scientifiques, le fait de s’épiler le pubis, augmente les risques de propagation des MST.

Evidemment, les poils pubiens à eux seuls ne peuvent faire office de protection complète, le port du préservatif est indispensable !