Ce qu’il faut savoir si jamais votre caca est vert | 6 février 2018

Notre corps est riche en couleurs et en nuances, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. D’ailleurs, ces couleurs jouent le rôle d’indicateurs de santé qui permettent aux médecins de détecter d’éventuels dysfonctionnements ou troubles de santé. La couleur des selles, par exemple, est l’un des éléments les plus révélateurs de ce qui se passe à l’intérieur de notre corps. Quand donc révèlent-elles un problème de santé ?

D’où viennent les selles ?

En mangeant des aliments, nous apportons à notre corps une quantité importante de nutriments nécessaires à son bon fonctionnement, de l’eau, ainsi que d’autres substances qui se trouvent dans nos produits alimentaires tels que les additifs et les colorants. En faisant leur voyage à travers notre système digestif, ces aliments sont décomposés et digérés pour en extraire les matières dont notre organisme a besoin, et le reste est dirigé vers les intestins puis vers le rectum pour être expulsé hors du corps : ce sont nos selles.

Leur composition :

Quand elles sont normales, nos selles sont composées de 75% d’eau et de 25% de matières sèches. Ces dernières se divisent en trois parties égales : des bactéries, des fibres non-digestibles et d’autres déchets que le corps élimine.

En cas de diarrhée ou de constipation, la composition et la consistance des selles changent, avec une teneur plus importante en eau pour le premier cas (selles liquides), et une consistance plus dure avec difficulté d’évacuation pour le second.

Leur couleur :

La couleur des selles est l’un des indicateurs les plus importants de la santé de notre système digestif et de notre corps.

La couleur marron des selles est la plus naturelle. Elle est causée par la bile. Ce liquide vert est produit par le foie et stocké dans la vésicule biliaire, avant d’être libéré dans l’intestin grêle où il contribue à l’absorption des graisses et des vitamines, ainsi qu’à ramollir les selles pour faciliter leur évacuation. En circulant dans les intestins, la couleur de la bile change à cause de l’action des bactéries de la flore intestinale, passant ainsi du vert au jaune puis au marron, couleur qu’elle confère aux selles.

Couleur verte, source d’inquiétude ?

Le changement de couleur des selles est souvent source d’inquiétude, mais il faut savoir que la couleur et la consistance de nos selles sont influencées par ce que nous mangeons.

Aliments qui donnent cette couleur verte aux selles :

  • Légumes verts tels que les choux et les épinards
  • La consommation excessive de jus de légumes ou de fruits verts, surtout pendant les cures
  • Les desserts et les glaces contenant des colorants alimentaires de couleur verte
  • Les aliments riches en chlorophylle (spiruline, algues, agropyre, pousses d’orge, etc.)

D’autres causes peuvent être à l’origine de la couleur verte des selles, notamment les diarrhées ou un transit intestinal accéléré qui signifie que les aliments sont passés trop rapidement à travers les intestins et n’ont pas eu le temps de prendre leur couleur marron.

Outre ces causes bénignes, des maladies plus graves peuvent causer cette coloration verte. C’est le cas des intoxications alimentaires, des infections bactériennes telles que la salmonella ou la giardia, qui s’accompagnent de fièvre et de crampes abdominales. C’est également le cas du cancer. Selon le National Cancer Institute, les patients atteints de cancer et qui ont subi une greffe de la moelle osseuse peuvent développer une réaction du greffon contre l’hôte. Principal symptôme : une diarrhée verte aiguë.

Les autres couleurs des selles

Des selles rouges : si vous n’avez pas consommé de colorant alimentaire rouge ou des aliments de cette couleur tels que la betterave, la couleur rouge de vos selles est signe de la présence de sang. Si la couleur rouge est vive, ceci est généralement dû à des saignements au niveau de l’intestin grêle, du côlon ou à cause des hémorroïdes. Si c’est un rouge noirâtre, cela veut dire que le sang a été digéré et qu’il provient donc de l’estomac ou du duodénum.

Des selles noires : elles apparaissent souvent suite à une supplémentation en fer, mais si elles sont nauséabondes, elles indiquent un ulcère ou une tumeur de l’intestin ou de l’estomac.

Des selles jaunes : cette couleur claire survient suite à une intolérance alimentaire (gluten) ou à un dysfonctionnement pancréatique, allant de l’insuffisance des sels pancréatiques au cancer du pancréas.

Fermer