Comment cette simple aiguille peut vous sauver d’un AVC ?

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) représentent l’une des principales causes de mortalité à travers le monde. En France, 130 000 personnes sont touchées chaque année par ce phénomène, dont 50 000 qui en meurent. Si jamais vous assistez à un AVC, aidez la personne en n’utilisant qu’une aiguille !

Un AVC, appelé aussi attaque cérébrale, survient suite à un arrêt brusque de la circulation sanguine vers le cerveau, causé par l’obstruction ou l’éclatement d’un vaisseau sanguin. Résultat : les cellules cérébrales de la zone touchée sont privées d’oxygène et des nutriments nécessaires pour leur fonctionnement et finissent par mourir.

Quels sont les types d’AVC ?

  • L’AVC ischémique est dû à l’obstruction d’une artère cérébrale suite à la formation d’un caillot sanguin. Quand les plaques de lipides s’accumulent sur les parois des artères, ces dernières se rétrécissent et des caillots se forment. C’est la forme d’AVC la plus courante.
  • L’AVC hémorragique est principalement causé par l’hypertension. Il se caractérise par un saignement intracérébral dû à la rupture ou l’éclatement d’un vaisseau sanguin dans le cerveau.

Quels sont les facteurs de risque d’AVC ?

La principale cause est l’hypertension artérielle, mais il existe d’autres facteurs à prendre en compte, parmi lesquels : la prédisposition génétique, le stress, l’obésité, la contraception orale, le cholestérol ainsi que la consommation excessive de drogue et d’alcool.

L’âge (à partir de 50 ans chez les hommes) et le tabagisme sont aussi des facteurs qui augmentent le risque d’AVC. Notez que 40% des décès par AVC sont liés au tabagisme chez les sujets de 65 ans.

Comment savoir si une personne fait un AVC ?

Les symptômes sont nombreux et assez distincts. Une personne qui fait un AVC ressent une faiblesse d’une certaine partie du corps ou de toute une moitié. L’étourdissement, la perte d’équilibre, les troubles de la vision et de la parole ainsi que les maux de tête violents et l’engourdissement du visage sont aussi des signes courants.

Comment aider une personne qui fait un AVC ?

Évidemment, le premier reflexe est d’appeler les secours, mais en attendant qu’ils arrivent, il y a quelques gestes à adopter pour tenter de sauver la personne en question.

Avant toute chose, il est très important de garder son calme. Si vous stressez ou paniquez, vous n’allez certainement pas pouvoir aider la victime. Voici ce qu’il faut faire :

  • Ne bougez pas la victime de sa place, pour éviter une hémorragie interne.
  • Prenez une seringue ou si vous n’en avez pas à la maison, utilisez une aiguille qu’il vous faudra stériliser. Il suffit de la mettre sur le feu pendant quelques secondes.
  • Une fois que l’aiguille est stérilisée, vous devez piquer le bout des 10 doigts de la victime. Les piqures doivent être dans la partie la plus proche des ongles.
  • Normalement, le sang devrait couler, mais si ce n’est pas le cas, essayez de presser les bouts des doigts sans trop forcer. Le but est de faire couler du sang pour améliorer la circulation sanguine et pour que la victime reprenne conscience.
  • Si la victime manifeste une déformation de la bouche, vous devez lui masser soigneusement l’oreille. Vous pouvez aussi piquer délicatement le lobe de l’oreille deux fois jusqu’à ce qu’une ou deux gouttes de sang coulent. Ceci va encore une fois améliorer la circulation sanguine et la bouche de la victime devrait redevenir normale au bout de quelques minutes.

Suivez ces étapes à la lettre pour sauver la vie d’une personne qui fait un AVC en attendant les secours. Attention, même si la personne est complètement consciente ou se sent mieux, il est important qu’elle soit transportée à l’hôpital pour être auscultée par un médecin.

Comment prévenir un AVC ?

Comme l’hypertension artérielle est la cause principale de l’AVC, il est donc important de la contrôler régulièrement.
Il est également recommandé d’éviter la consommation d’alcool ou de tabac et de pratiquer une activité sportive régulière. Ceci va améliorer votre santé cardiaque mais aussi prévenir les maladies qui y sont liées et réduire les risques de diabète, obésité et hypertension artérielle.

En outre, il est très important d’avoir un régime alimentaire sain et équilibré. Évitez les aliments transformés, qui contiennent beaucoup de mauvais gras, sucre et sodium. Privilégiez plutôt tout ce qui est naturel et consommez beaucoup de fruits, légumes, grains entiers et bons lipides, qui apporteront à votre corps les nutriments dont il a besoin.

Selon une étude de l’Albert Einstein College of Medicine du Bronx (États-Unis), un régime riche en potassium peut diminuer les risques d’AVC chez les femmes après la ménopause. Les scientifiques ont analysé les apports en potassium chez plus de 90 000 femmes ménopausées âgées entre 50 et 79 ans, durant 11 ans. Conclusion : les femmes qui consommaient beaucoup de potassium réduisaient leur risque d’AVC de 12%, contrairement aux femmes qui avaient des apports moindres de ce minéral.