Voici comment une femme est amoureuse après l’âge de 40 ans

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

A 40 ans, une femme arrive à la maturité de son corps et de son esprit. La relation qu’elle entretient avec son esprit prend un tournant d’ouverture et de découverte de son véritable moi. Des remises en question, de nouvelles réflexions sur sa vie prennent le dessus. Elle est à un tournant de sa vie où beaucoup de choses doivent être rétablies et modifiées, où sa notion de l’amour doit être revue et corrigée ; expérience de la vie oblige.

A cet âge, la femme ressent le besoin de retourner à la source de son âme afin de découvrir sa vraie nature, déceler ses vraies faiblesses et ses forces, à faire la paix avec sa souffrance intérieure et saluer ses souvenirs douloureux pour laisser place à un présent plus prometteur ; c’est la mise au point de son identité émotionnelle.

A 40 ans, elle est à la quête de son identité

Les cycles qui précèdent sa maturité sont essentiels pour sa construction. Cela lui permet de prendre la décision d’abandonner la souffrance, le mensonge et la soumission. A 40 ans, après tout ce chemin, rien ne pourra l’arrêter dans sa quête de sa propre vérité, de son propre bonheur. Elle fait table rase de l’égo et de l’illusion de la vie.
A partir de là, le processus de sa guérison commence. Elle se retrouve et découvre en elle une femme dont elle n’a jamais soupçonné l’existence. Certes, ce chemin était jonché d’épines et dur mais oh combien libérateur !  Elle retrouve SA voie, le chemin qui la guide vers sa vraie nature.

A 40 ans, elle découvre le vrai amour

Elle découvre le miracle de l’amour ; basé sur le respect et la dignité ; l’amour de soi. Un amour mûr, nourri par les bonnes et les mauvaises expériences, par la douleur et la souffrance mais aussi par les moments de joie et de bonheur. Ces émotions nourrissent et façonnent son cœur en même temps. Elle comprend que l’égo de 20 ans qui prenait le dessus n’a plus lieu d’être à 40 ans ; elle en est consciente. Elle sait ce qu’elle veut et ce qu’elle ne désire plus. Elle connaît la valeur du vrai amour et du vrai désir et sera plus honorée  par l’amour que son homme va lui témoigner. Elle se reconstruit dans l’écoute de son corps et dans celle de son homme, dans la bienveillance et dans la compréhension. Elle cherche l’harmonie, ses critères sont plus réalistes. Elle sait que le vrai amour va au-delà du temps de la séduction et de la lune de miel, parce qu’il y a la réalité de la vie qui rattrape et qu’il y a d’autres facteurs à prendre en compte pour réussir sa vie de couple. A 40 ans, une femme aime différemment, en faisant appel à sa sagesse, à son intuition, à son instinct et à sa créativité. Son amour devient unique, plein de compassion et de bienveillance.

A 40 ans, la souffrance de la transition est obligatoire

A 40 ans, elle trouve un refuge en elle dans la paix et la sérénité, non pas pour fuir la vie mais pour y faire face. Un processus d’individualisation certes, douloureux mais nécessaire. Un processus d’interrogation sur sa valeur identitaire et sur son rôle dans ce monde.
Ce processus aussi douloureux soit-il donne à cette femme la sensation de perdre une partie de sa peau, comme arrachée de force à laquelle elle s’est attachée fermement mais elle sait que c’est pour renforcer sa guérison émotionnelle. Elle n’en ressort que gagnante avec une grande détermination et une forte estime de soi.

A 40 ans, elle a compris ses émotions

Elle les utilise pour faire le tour de son âme et les propage pour le bien de tous ceux qu’elle a l’intention d’aimer. Elle comprend que l’amour pour l’autre doit transiter par son amour pour elle. Toutes ces merveilleuses expériences et changements ont transformé sa vision de l’amour.