5 Mystères des Tableaux Célèbres de Léonard de Vinci.

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Quels autres mystères a ce maître légendaire caché dans ses œuvres ? On vous offre la chance de découvrir le monde merveilleux du grand artiste.

Si vous regardez de près le tableau, vous remarquerez que la sphère dans la main de Jésus est transparente.

Mais Leonardo, qui a étudié les lois de l’optique avec soin, aurait dû savoir que le fond derrière la sphère de cristal ne peut pas apparaître de cette façon.

L’arrière-plan devrait être agrandi et devrait apparaître flou.

Qu’est-ce qui pourrait unir Jésus et Judas sur cette toile ? Il y a une légende selon laquelle la même personne était un modèle pour Jésus et Judas. Malheureusement, on ne sait pas qui était cette personne.

Selon la légende, da Vinci a trouvé son Jésus dans le chœur de l’église où ce dernier a servi de choriste. Plus tard, quand la peinture fut presque terminée, le maître ne put trouver personne pour le rôle de Judas et c’est alors qu’il rencontra un homme ivre allongé dans un fossé.

Quand Vinci a fini de peindre l’image de Judas, le modèle a avoué qu’il a reconnu la peinture parce qu’il l’a posée comme Jésus il y a 3 ans.

Un autre détail intéressant dans cette peinture est la salière renversée située à côté de Judas.

Il est possible que cela puisse soutenir la croyance que…

Il est possible que cela puisse soutenir la croyance que le sel renversé conduit à des problèmes, puisque la toile représente le moment où Jésus dit que l’une des personnes le trahira.

Le Portrait d’Isabelle d’Este a été récemment découvert et selon les scientifiques, il appartient à l’œuvre de Léonard de Vinci.

Ceci est indiqué par un pigment et un apprêt identiques à ceux utilisés par l’artiste, ainsi que l’image même de la femme qui est incroyablement similaire à Mona Lisa, et en particulier son sourire.

La dame à l’hermine est passée par une nouvelle technique de balayage et a surpris les scientifiques avec le fait que ce n’était pas toujours une hermine que la peinture dépeint.

Au moins deux versions du portrait ont été peintes sur la même toile avant de prendre la forme que nous connaissons maintenant.

La première version était sans l’hermine et la seconde représentait un animal entièrement différent.