Beauté femme Le poulet de Subway ne contient que 50% de viandes !

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Vous êtes-vous déjà posé la question sur le contenu de votre sandwich chez Subway ? Selon des tests en laboratoire, le «poulet» du Subway ne contient peut-être que 50% de poulet. Très inquiétant, n’est-ce pas ? Mais que contient-il d’autre ?

Poulet de Subway, pas vraiment du poulet ?

Selon des tests effectués à l’Université Trent au Canada, les lanières de poulet et le poulet rôti au four de Subway contiennent seulement 43% à 54% d’ADN de poulet, le reste est constitué de soja et d’autres ingrédients.

Subway nie les accusations tout en admettant qu’elle est préoccupée par les prétendues découvertes. Selon Subway, ses lanières de poulet et son poulet rôti au four contiennent moins de 1% de protéines de soja.

Des sandwichs au poulet populaires de Wendy’s, McDonalds et autres fast food ont également été inclus dans les tests. Tous, à l’exception de Subway, ont été testés comme du poulet « essentiellement », allant de 85 à 90% d’ADN de poulet.

Si seulement la moitié, ou moins, du poulet Subway est du vrai poulet, de quoi est fait le reste ? Il se trouve que le reste est une très longue liste d’ingrédients  dont la majorité est de la protéine de soja. John Coupland, président de l’Institute of Food Technologists, a déclaré que c’est une quantité étonnamment grande de soja, et que c’est beaucoup pour quelque chose censée être un vrai morceau de poulet.

En moyenne, le poulet des fastfoods contient environ un quart de protéines de moins que dans la poitrine de poulet cuite à la maison, à cause des infusions d’eau et des garnitures, et contient jusqu’à huit fois plus de sodium.

De plus, même si vous ne vous attendez pas à ce que le poulet soit une source d’hydrates de carbone, le poulet de fastfood comme Subway contient des quantités étonnamment élevées d’amidons et de sucres raffinés.

Protéines de soja liées à des problèmes de santé

D’après les résultats, il existe plusieurs raisons de s’inquiéter. Non seulement vous vous faites arnaquer, mais vous payez pour du poulet qui se révèle être 50% du soja, ce qui est dangereux pour votre santé, même si vous n’êtes pas allergique au soja.

Les aliments à base de soja non fermenté contiennent des éléments anti-nutritionnels tels que la soatoxine, les phytates, les inhibiteurs de protéase, les oxalates, les goitrogènes et les œstrogènes, dont certains interfèrent avec les enzymes dont vous avez besoin pour digérer les protéines.

Alors qu’une petite quantité de ces anti-nutriments ne causerait probablement pas de problème, la consommation d’une grande quantité de soja est dangereuse pour la santé.

Selon la docteure Kaayla Daniel, auteure de The Whole Soy Story, des milliers d’études relient le soja non fermenté à un large éventail de problèmes de santé, notamment : malnutrition, calculs rénaux, cancer du sein, troubles de la reproduction, insuffisance du système immunitaire, danger pendant la grossesse et l’allaitement, anomalies infantiles, maladie cardiaque, déclin cognitif, troubles digestifs, allergies alimentaires, dommages cérébraux, infertilité, et dysfonction thyroïdienne.

Du soja génétiquement modifié

Pire encore, la grande majorité du soja cultivé aux États-Unis est génétiquement modifié pour résister aux herbicides comme Roundup de Monsanto, qui contient un agent cancérogène, le glyphosate. Ce dernier est l’ingrédient actif de Roundup et d’autres pesticides. Roundup est le produit chimique agricole le plus largement utilisé au monde. Les premières graines de soja tolérantes au glyphosate ont été introduites aux États-Unis en 1994. En 2015, 83% du soja cultivé dans le monde était du soja génétiquement modifié et aux États-Unis plus de 90% des graines de soja cultivées sont génétiquement modifiées.

Moins de 1% sont biologiques, les 9% restants étant cultivées de manière conventionnelle, ce qui implique l’utilisation d’herbicides comme Roundup. La contamination par le glyphosate est en soi une raison majeure pour éviter les aliments contenant des protéines de soja. Et si le poulet Subway contient vraiment autant de soja que le suggère le test canadien, ce serait une raison importante de l’éviter aussi. Rappelez-vous que moins de 1% du soja est biologique et exempt de pesticides.

En mars 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), un organisme de recherche de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a reclassé le glyphosate comme «cancérogène probable pour l’homme». Le chercheur et consultant Anthony Samsel a également rapporté avoir découvert des preuves montrant que Monsanto savait que le glyphosate favorise le cancer dès 1981.

Sur la base de la détermination du CIRC, l’agence californienne pour les dangers environnementaux (OEHHA) a déclaré que le glyphosate est cancérigène selon la Proposition 65 et exige que tous les produits contenant du glyphosate soient porteurs d’un avertissement de cancer. Monsanto a tenté d’annuler la décision de l’OEHHA, et un juge de la Cour supérieure du comté de Fresno s’est prononcé contre cette décision.

N’hésitez pas à partager cet article pour mettre en garde vos amis et votre famille contre les dangers que peut contenir la nourriture qu’ils consomment !