Ce que vous devez faire si vous avez été piqué par une tique !

Ah, l’été ! Il fait chaud, il fait beau, on va à la plage, en randonnée, c’est la saison des pique-niques… Mais c’est aussi, c’est bien connu, la saison des tiques ! Ces petites bêtes qui s’accrochent sur notre peau en nous mordant et qui nous sucent le sang ! Et pas seulement accrochées puisqu’elles s’ancrent littéralement dans notre chair et qu’il est extrêmement difficile de les déloger… pour qui ne sait pas s’y prendre.

Comme vous ne pouvez jamais être sûr à 100% d’être en sécurité, lisez vite cette astuce et soyez préparé à vous sortir d’une situation plus que désagréable et à voler à la rescousse des membres de votre famille, de vos amis ou de votre animal de compagnie…

Mieux vaut prévenir que guérir !

Avant de sortir gambader dans la nature, pensez à vous protéger des tiques en portant des vêtements à manches longues et des pantalons longs. Sachez aussi que les vêtements clairs ont plus tendance à attirer les tiques que les vêtements foncés.

D’autre part, il convient dans la mesure du possible d’éviter de marcher dans des herbes hautes surtout s’il fait humide ! En rentrant chez vous après une bonne journée à l’extérieur, pensez à vous ausculter vous-même ainsi que vos proches. Et, pas de panique ! Si jamais vous en trouvez une…

Comment enlever une tique

1. Assurez-vous tout d’abord qu’il s’agit bien d’une tique.

Si c’est bien une tique, il est plus probable qu’elle se soit accrochée sur une des parties les plus chaudes du corps, comme sur la tête, sous les bras ou au niveau de l’entrejambe.

2. Détendez-vous, mais dépêchez-vous !

Dépêchez-vous car plus la tique reste accrochée longtemps, plus le risque d’infection augmente.

En ce qui concerne la maladie de Lyme, elle n’est pas transmise immédiatement au moment de la morsure. Mais le risque de transmission augmente avec le temps et commence à devenir critique après 24 heures. Plus tôt vous aurez retiré la tique, moins vous risquerez l’infection !

3. Ayez les bons instruments

Procurez-vous ou ayez en réserve une pince à épiler effilée ou mieux, une pince à tique.

4. Comment procéder ?

Repérez la tique, placez la pince au raz de la peau et attrapez la tique par la tête. Ensuite, tirez fermement et perpendiculairement à la peau. Si des membres de la tique restent coincés dans la plaie, retirez-les de la même façon.

5. Lavez la plaie et lavez-vous les mains

Une fois la tique retirée, il convient de bien vous laver les mains et de désinfecter la plaie ou de la laver soigneusement avec de l’eau et du savon.

6. Tuez la tique

Afin que cette petite bête soit définitivement hors d’état de nuire, écrasez-la ou jetez-la dans les toilettes.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire !

Voici ce que vous ne devriez surtout pas faire en essayant d’enlever une tique !

1. N’attrapez surtout pas la tique par l’abdomen !

La pression que vous exerceriez sur son corps pourrait la faire injecter de sa salive ou de son sang sous votre peau, et vous pourriez alors attraper des maladies, et en particulier celle de Lyme.

2. Ne tordez pas la pince.

Selon le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC)  aux États-Unis, l’idée selon laquelle il faudrait tordre la pince à épiler en enlevant une tique est erronée. En tordant la pince, vous risqueriez de démembrer la tique et d’en laisser une partie dans la plaie.

3. N’essayez pas de la noyer, de l’étouffer, de la brûler ou de l’enduire de vernis à ongles. Cela vous fait rire ? Ces exemples sont pourtant tirés d’expériences bien réelles !

Toujours d’après le CDC, il ne faut pas essayer de noyer la tique dans quelque liquide que ce soit, ni de la recouvrir de vaseline ou de vernis à ongles avant de l’enlever. Bien entendu, il ne faut pas non plus essayer de la brûler.

Optez pour la sécurité et l’efficacité. Une pince à épiler ou une pince à tique est tout ce dont vous avez besoin.