Le policier ouvre la fenêtre de la voiture pour sauver un bébé immobile, mais ce qu’il découvre est inimaginable

La mort d’un enfant peut être un bouleversement de la vie de toute une famille. C’est l’un des moments et expériences les plus terribles que peut vivre un parent. Ce bébé tant attendu et tant espéré, pour lequel on s’est tant soucié, peut disparaître quelques heures, quelques mois ou quelques années après sa naissance, laissant derrière lui des parents désespérés et malheureux. Carolynne Seiffert fait partie de ces jeunes parents qui ont vécu cette triste expérience. Depuis la perte de son bébé, cette maman fait tout pour surmonter son chagrin.

Tu n’es plus là, mais tu seras toujours dans mon cœur

Carolynne Seiffert, cette citoyenne américaine du New Hampshire a tragiquement perdu son bébé il y a quelques années. En trouvant la perte difficile à supporter, elle a commencé à acheter des poupées en silicone.

Un jour en faisant ses courses comme à l’accoutumée, Carolynne avait garé sa voiture à l’extérieur de centre commercial et elle avait laissé dans la voiture sa poupée «renaissance», qui est une poupée hyper réaliste. La poupée ou soit disant le bébé, était enveloppé dans une couverture. C’était un jour très chaud, et les piétons ont remarqué qu’il y avait un  «bébé» dans la voiture garée au parking et tout le monde commençait à s’inquiéter pour sa sécurité et sa santé. Une personne a alors décidé d’appeler la police pour venir et sauver le bébé.

Le policier ouvre la fenêtre de la voiture pour sauver un bébé immobile

Les policiers se sont précipités sur les lieux, et en remarquant que le «bébé» ne bougeait pas, ils ont brisé la vitre arrière de la voiture. L’un des officiers a même commencé à effectuer les gestes de premiers secours sur la poupée, sans faire attention qu’il s’agissait seulement d’une poupée et non pas un bébé.

Le policier ouvre la fenêtre de la voiture pour sauver un bébé immobile

Le policier qui a tenté de réanimer le bébé était stupéfait et sous le choc. Il ne pouvait en aucun cas imaginer cela. Carolynne avait plus de 40 poupées hyper réalistes et les emmène un peu partout avec elle. Ce jour-là, elle a emmené sa poupée, nommée Ainsley, pour faire les courses avec elle et tout le monde s’est fait duper par le réalisme du jouet.

Le policier ouvre la fenêtre de la voiture pour sauver un bébé immobile

Carolynne a vu ce qui s’est passé sur le parking et elle s’est senti gênée. Mais l’officier de police qui avait intervenu et qui avait brisé la vitre a été sympathique et ne lui en tient pas rigueur vu son histoire et décide même de lui rembourser les dommages causés dans la voiture.

Après cet incident, Carolynne a décidé de coller un autocollant sur les vitres de sa voiture pour informer et rassurer les passants que le bébé qui se trouve dans son véhicule n’est qu’une poupée.

Le policier ouvre la fenêtre de la voiture pour sauver un bébé immobile

Comment peut-on survivre à la mort d’un enfant ?

Après la mort brutale d’un enfant, les parents ressentent un arrachement et une perte énorme pareille à la perte d’une partie ou d’un organe de leur corps. Ils considèrent cette perte comme une injustice et une culpabilité sans fond. Face à cette triste expérience, les parents commencent à se poser des questions et c’est à ce moment-là que d’autres personnes doivent intervenir pour les aider à revenir surmonter leur chagrin et faire le deuil. Un membre de la famille, des amis, des voisins, un groupe de parents, un psychologue, un psychiatre ou un psychanalyste peuvent  être des personnes qualifiées pour parler et partager ces moments très durs.

Quel que soit l’âge ou l’état de cet enfant, sa mort est toujours brutale et incompréhensible mais une réalité à laquelle il faut faire face. Ce deuil passe par plusieurs étapes, à commencer par un état de choc pour arriver au rétablissement tout en passant par la longue période de dépression. Le plus important, c’est de se faire aider pendant le deuil, de laisser sortir tous les sentiments et les émotions et de faire confiance au temps. Faites également attention à votre couple, la mort d’un enfant peut être une source de tensions et de souffrance au sein d’un couple. Respectez-vous, acceptez les moments de solitude de chacun de vous et surtout communiquez pour restaurer votre vie et votre intimité.