Voilà pourquoi la plupart des femmes ne saignent pas la première fois

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

La virginité féminine est un sujet qui occupe une place importante dans les cultures de certains pays, car dans ces derniers elle a une symbolique assez particulière bien ancrée dans la conscience collective. Mais le problème est que l’idée que beaucoup de gens se font de la question provient notamment de certains mythes qui l’entourent.

Que représente vraiment l’hymen ?

Il existe un mythe très répandu notamment en Asie centrale, en Asie du sud ainsi qu’en Afrique selon lequel le moyen le plus fiable de savoir si une femme est vierge ou pas est qu’elle saigne lors de son tout premier rapport sexuel. Afin de comprendre pourquoi certaines femmes saignent contrairement à d’autres, il est très important de savoir ce qu’est vraiment l’hymen.

Il s’agit en fait d’une membrane qui recouvre généralement une partie de l’ouverture vaginale, et contrairement à ce que croient beaucoup, elle ne couvre pas toujours la totalité de celle-ci.

L’hymen change d’ailleurs aussi d’une femme à l’autre, comme c’est le cas pour la taille, le poids ou certains traits physiques, cette diversité s’y applique aussi. Certaines ont un hymen épais, d’autres plus fin tandis qu’il y a des femmes chez qui cette membrane est totalement absente. Il y a même des femmes dont l’hymen ne couvre qu’une petite partie du vagin, ce qui ne gêne absolument pas pendant la première pénétration.

De plus, l’hymen s’use tout seul avec le temps ou suite à certains exercices physiques comme le vélo, l’équitation ou la danse. Sachant que si une femme n’a pas d’hymen elle ne peut pas saigner et que si elle en a un petit ou mince, il est possible qu’il n’y ait aucun saignement.

Une croyance basée sur une ignorance de la nature du corps féminin

Les femmes qui saignent sont généralement celles qui ont un hymen épais (et qui sont une minorité) tout comme les filles plus jeunes car une fille de 16 ans a plus de probabilité d’avoir un saignement qu’une autre qui en a 24. Il y a également des cas où malheureusement l’homme force la pénétration alors que sa partenaire n’est pas prête ou pas suffisamment excitée, les gens croient alors que le sang qui coule vient systématiquement du déchirement de l’hymen parce qu’ils pensent que c’est tout à fait normal qu’il y ait du sang lors du premier rapport sexuel, or, il est beaucoup plus probable que cela soit dû à une hémorragie suite à une blessure qu’il aurait infligée aux parois du vagin. Le saignement dans ce cas n’a donc aucun rapport avec la virginité, il n’est donc pas provoqué par la rupture de l’hymen.

Selon une étude publiée par le British Medical Journal une majorité de femmes (63%) n’ont pas saigné lors de leur tout premier rapport intime. Seulement 37% de ces femmes ont connu de tels saignements, ce qui nous pousse à prendre conscience d’un problème de taille qui existe dans plusieurs pays à travers le monde. Lorsqu’on se rend compte qu’il y a des femmes aux quatre coins du globe qui sont maltraitées, violentées voire tuées à cause de ce mythe du « sang de vierge », on s’aperçoit de la gravité de la chose. Et comme on s’accroche dur comme fer à cette croyance, on pense forcément que le saignement est un signe de virginité, ce qui signifie naturellement qu’une femme qui ne saigne pas doit être soit répudiée, accusée à tort voire tuée pour des questions d’honneur.

Il est alors temps de faire notre possible en sensibilisant les gens dans ces pays-là afin de sauver des vies. Partagez ceci autour de vous, peut-être qu’un tel article peut aider ne serait-ce que quelques personnes à réaliser à quel point ce mythe est autant infondé que néfaste.