Cette maison innovante et confortable peut être assemblée en 6 heures et coûte 28 000 euros seulement !

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Se lancer dans la construction d’une maison est certes un projet favorable pour sa réalisation personnelle mais il comporte aussi des inconvénients de nature financière et la flambée du prix de l’immobilier n’arrange pas forcément les bourses de ceux qui veulent bien accéder à la propriété. Et même en termes de développement durable et de respect de l’environnement, si l’on veut s’appliquer à sauvegarder ces aspects primordiaux, l’addition peut devenir très salée et conduire à construire à des coûts élevés.

De nos jours, la notion de construction durable ou d’éco-construction est de plus en plus plébiscitée dans les projets de construction afin d’assurer santé et confort des occupants. De plus, une attention particulière est apportée afin de limiter au mieux les impacts sur l’environnement en utilisant au maximum les ressources naturelles. La construction durable rend les bâtiments et habitations plus écologiques, plus éco-énergétiques et plus confortables grâce à des solutions de construction innovantes comme c’est le cas avec un concept crée par l’architecte Italien Renato Vidal qui a su allier l’économie des coûts et le gain de temps avec la notion de construction durable.

Une maison durable hors réseau

Afin de pallier à la flambée des prix tout en s’alignant sur la notion
d’éco-construction, un architecte Italien, Renato Vidal a mis au point l’assemblage d’une maison sous la forme d’une conception modulaire nommée M.A.DI et qui représente un coût de revient de seulement 28 000 Euros !

Une alternative de poids lorsque l’on compare avec le prix de revient d’une construction actuelle et surtout quand on ne possède pas forcément le temps ni les compétences requises pour un tel projet.

Le concept M.A.D.I est une maison modulaire innovante qui se déploie pour fournir rapidement et facilement un espace de vie abordable et de haute qualité, qui existe dans différentes tailles selon les besoins de chacun. Ces maisons préfabriquées « hors réseau » sont indépendantes du réseau public et des fournisseurs d’électricité. Leur installation calquée sur le principe de l’éco construction est éco-énergétique et antisismique, elles produisent suffisamment de chaleur et d’énergie, tout en étant respectueuses de l’environnement.

Les maisons préfabriquées dont les structures se combinent bien avec les panneaux solaires, les systèmes de récupération des eaux grises et l’éclairage LED, pour une habitation 100 % écologique et qui comprend tous les équipements modernes, y compris une salle de bains avec des installations sanitaires, des raccords de cuisine, un escalier et les installations techniques nécessaires. Elles sont surtout facilement transportables, emballées à plat et amenées directement sur le site de construction.

Une fois sur place, le processus de construction consiste seulement à déplier chaque module avant d’ajouter les hauteurs de toit, le revêtement de sol intérieur et les murs à la maison. Chaque structure nécessite une équipe de trois personnes et seulement six à sept heures pour tout l’assemblage.

Ce concept innovant représente un vrai gain de temps, d’argent et surtout, se veut respectueux de l’environnement !

Enjeux de la construction durable

Lorsqu’on parle d’éco-construction ou de construction durable, celle-ci implique la création, la restauration, la rénovation ou la réhabilitation d’un bâtiment ou d’une habitation en lui donnant lieu de respecter autant que faire se peut, l’écologie à chaque étape de la construction tout en pérennisant son utilisation.

Dans une ère critique d’un point de vue environnemental et où, il devient nécessaire de s’appliquer et de s’aligner à une notion de développement durable, les enjeux de la construction durable sont considérables. Construire et mettre en avant un habitat différent de haute qualité environnementale (HQE), économe en énergie et respectueux de l’environnement et de la biodiversité, devrait être une préoccupation prédominante qui devrait de plus en plus, être intégrée dans les pratiques.

On pourrait donc assister à une diminution des gaz à effet de serre, d’un gain en efficacité, d’une valorisation des ressources locales et d’une construction à un coût plus juste et plus précis.