3 moyens efficaces pour reconnaître une personne bipolaire

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Les troubles bipolaires sont une maladie psychiatrique qui cause un dérèglement de l’humeur. Entre dépression sévère et période de manie euphorique, il peut être difficile d’identifier cette maladie, parce que ses symptômes peuvent facilement être confondus avec de simples sautes d’humeur ! La phase de manie des troubles bipolaires est particulièrement difficile à décrypter. Voici comment reconnaître une personne bipolaire en phase de manie, en la regardant dans les yeux !

Selon l’OMS, 60 millions de personnes sont atteintes de troubles bipolaires à travers le monde.

Ces troubles de l’humeur, anciennement connus sous le nom de psychose maniaco-dépressive, se manifestent par deux phases très distinctes et alternantes – la phase de dépression et la phase de manie – entrecoupées d’un état de stabilité appelé euthymie.

Les deux phases du trouble bipolaire peuvent être d’intensités différentes selon chaque personne et présentent des symptômes variés.

Phase de dépression :

Durant la phase dépressive, les sujets bipolaires ressentent une grande tristesse et manquent d’énergie. Ils ont aussi tendance à avoir des troubles du sommeil, insomnie ou hypersomnie, et manifestent une perte de plaisir et d’intérêt pour tout. Ils perdent tout simplement goût à la vie. Mais le point le plus dangereux de cette phase est le risque de suicide, parce que les patients bipolaires se renferment sur eux-mêmes et peuvent développer des idées suicidaires.

Phase de manie :

La phase de manie se définit comme une phase d’exaltation et d’hyperactivité. Le sujet a une humeur très élevée, voire euphorique, et déborde d’énergie. Il dort beaucoup moins et peut s’engager dans plusieurs projets ou dépenser de l’argent de manière irréfléchie. Les personnes bipolaires en période de manie deviennent aussi beaucoup plus bavardes que d’habitude, leur estime de soi augmente de façon exagérée mais elles peuvent aussi être irritables.

Par ailleurs, les personnes souffrant de troubles bipolaires peuvent aussi connaître une phase mixte durant laquelle coexistent des symptômes dépressifs et des symptômes maniaques.

Bien que les troubles bipolaires soient généralement connus par une alternance des phases de dépression et de manie, ce n’est pas toujours le cas pour tous les sujets. En effet, il existe deux types de troubles bipolaires :

  • Troubles bipolaires de type 1 :

Les troubles bipolaires de type 1 alternent épisodes de dépression et de manie, entrecoupés de périodes de stabilité.

  • Les troubles bipolaires de type 2 :

Contrairement au type 1, les troubles bipolaires de type 2 ne présentent pas d’épisode maniaque mais plutôt hypomaniaque. En effet, les personnes souffrant de bipolarité de type 2 connaissent des périodes de sévères dépressions suivies d’une période d’hypomanie. Il s’agit d’une forme modérée de manie, c’est-à-dire que le sujet peut présenter les mêmes symptômes d’excitation et d’hyperactivité mais avec une intensité atténuée.

Quelles sont les causes des troubles bipolaires ?

Les situations stressantes comme la mort d’un proche, un divorce, un changement d’emploi, un déménagement, ainsi que la consommation d’alcool et de drogues peuvent être des éléments déclencheurs de troubles bipolaires.

Par ailleurs, les recherches ont aussi prouvé que le facteur génétique jouait un rôle dans la manifestation de cette maladie. Une personne dont un parent du 1er degré a souffert de troubles bipolaires serait ainsi prédisposée génétiquement, avec 5 à 10 fois plus de risque de développer la maladie, parce qu’elles peuvent avoir des gènes de vulnérabilité.

Comment savoir si une personne bipolaire est en phase de manie ?

Bien qu’il soit très difficile, pour une personne qui n’est pas un professionnel de la santé, de décrypter les symptômes de la bipolarité chez quelqu’un, certains signes peuvent être révélateurs.

Par exemple, pendant la phase de manie, les personnes bipolaires sont plus énergétiques, plus heureuses et plus créatives ! Les épisodes maniaques s’accompagnent d’un sentiment de pouvoir et d’une grande estime de soi, raison pour laquelle les patients se sentent capables de plusieurs choses comme écrire un livre, peindre ou encore chanter. Ils sont généralement insouciants et ne calculent pas les conséquences de leurs actes. Par contre, si quelque chose ne va pas comme ils le souhaitent, ou s’ils subissent des critiques, ils se mettent en colère et peuvent facilement entamer une dispute.

Outre ces changements de personnalité, la phase de manie peut aussi être révélée grâce à des signes physiques, notamment à travers les yeux :

  • Des yeux plus grands :

Pendant la période de manie, la personne bipolaire est très heureuse et excitée, des sentiments qui se lisent sur ses yeux. En effet, il est possible de remarquer un changement dans la forme des yeux qui deviennent grand ouverts, contrairement à la phase de dépression, durant laquelle la personne est fâchée ou en colère, où les yeux sont plutôt plissés.

  • Un regard pétillant :

Les émotions intenses ressenties lors de la phase de manie rendent les yeux des personnes bipolaires plus brillants. Le blanc des yeux devient particulièrement luisant. Cela semble aussi augmenter le niveau d’attractivité physique perçue.

  • Une couleur des yeux plus foncée :

Les états euphoriques ou dysphoriques de la manie causent une importante montée d’adrénaline, qui à son tour entraîne la dilatation des pupilles. Durant le processus de dilatation, l’iris de l’œil se contracte pour agrandir le diamètre de la pupille, qui devient plus foncée.
Chez les personnes qui ont un anneau de couleur différente autour de la pupille, la couleur des yeux peut paraître complètement différente, parce que celle de l’anneau va dominer.