Les neuroscientifiques affirment que les personnes qui oublient sont en fait très intelligentes

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

« C’est de la mémoire que nait l’expérience chez les hommes ». Aristote Lorsqu’on oublie certaines choses de la vie quotidienne on peut se sentir stupide mais ce qu’il faut savoir est que cela peut arriver à tout le monde et peut être tout à fait normal. Encore mieux, d’après certains scientifiques cet oubli pourrait être un signe d’intelligence à condition qu’il ne s’associe pas à une grande perte de mémoire qui peut être un signe précurseur de certaines maladies mentales.

Alors que certains peuvent être fiers de leur excellente mémoire, qui est d’ailleurs indispensable lorsqu’on poursuit un cursus scolaire ou professionnel, d’autres s’inquiètent de leurs oublis quotidiens de peur de développer à la longue, des maladies mentales, telles que « Alzheimer ».

En effet, il nous est tous arrivé à un moment ou un autre de la vie, de nous retrouver dans un supermarché, oubliant ce dont nous avons réellement besoin, de ne plus nous rappeler l’endroit où on a déposé les clés, ou encore de nous rendre dans une pièce de la maison et oublier la raison de ce déplacement.

Aussi, nous nous interrogeons sur ces petites défaillances de notre cerveau, qui se produisent quotidiennement. Cependant, d’après des études scientifiques, ces petits oublis ne doivent en aucun faire l’objet d’inquiétude. En effet, les chercheurs Paul Frankland et Blake Richards de l’Université de Toronto ont découvert que les souvenirs anciens sont écrasés pour laisser place aux nouveaux souvenirs.

Selon cette étude, une très bonne mémoire n’est pas toujours liée à une grande intelligence. En fait, c’est plutôt le contraire qui est vrai car il est plus utile, selon les chercheurs, de se souvenir des choses importantes et d’oublier certains détails qui sont futiles. Ainsi oublier les petites choses n’est pas seulement normal mais aussi un signe d’intelligence.

En sélectionnant les informations, notre mémoire permet une plus grande optimisation de la prise de décision intelligente en n’y stockant que ce qui est vraiment important pour nous et en abandonnant ce qui ne l’est pas.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Notre cerveau comporte un petit mécanisme appelé « hippocampe » qui permet de stocker les souvenirs. Mais son rôle aussi est de se débarrasser des impressions sans importance pour ne garder que les plus importantes et libérer ainsi la place dans notre mémoire pour les prises de décisions intelligentes et efficaces.

Ainsi, ce mécanisme a une grande utilité car un cerveau surchargé de souvenirs deviendra indécis ce qui engendrera des conflits dans sa capacité décisionnelle.

Par ailleurs, dans le monde moderne où nous vivons et avec les progrès technologiques, il serait plus important de comprendre le fonctionnement de la nouvelle technologie que de se rappeler comment faire des tâches sans importance. De ce fait, il nous est permis d’omettre des détails et de libérer notre mémoire puisque nous pouvons trouver facilement tout ce dont nous avons besoin grâce à l’avancée de la technologie.

Aussi, ne vous sentez pas stupide si vous oubliez certains détails de la vie quotidienne. Sachez que cela est tout à fait normal et que votre esprit fonctionne comme il se doit. Toutefois, si ces pertes de mémoire deviennent récurrentes et prennent d’autres  aspects, cela  pourra dénoter un problème plus sérieux.

Quand devons-nous nous inquiéter ?

Lorsque nous sommes assujettis à des oublis courants, cela peut paraître normal mais si nous omettons de faire certaines choses importantes, alors nous pouvons parler de perte de mémoire.

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de cette perte mémoire, à savoir :

  • Le stress chronique
  • La dépression
  • La ménopause
  • L’abus de drogues ou d’alcool
  • Les troubles de la thyroïde
  • L’hypertension
  • Les traumatismes crâniens

Cependant, il serait utile de s’inquiéter lorsque certains symptômes apparaissent, comme :

  • Se perdre ou oublier un chemin que nous avons l’habitude de parcourir
  • Ne plus se souvenir de certains lieux que nous visitons fréquemment
  • Ne plus pouvoir décider de certaines choses ou de solutionner des problèmes
  • Ne plus pouvoir réaliser certaines tâches, qu’auparavant nous faisions avec beaucoup de facilité.
  • Ne plus se rappeler de ce que nous avons mangé la veille ou du nom du livre que nous venons de lire

Ainsi, certains oublis de la vie quotidienne peuvent être classés comme normaux et ne présentent généralement aucune gravité, toutefois les symptômes précités doivent attirer notre attention et nous inciter à consulter un spécialiste. Un diagnostic sera  nécessaire pour savoir si nous développons une dégénérescence à un stade primaire ou tout simplement une perte de mémoire qui sera guérie par un traitement médical adéquat.

Quoi qu’il en soit, oxygénez votre cerveau en pratiquant de l’exercice physique à raison de 30 minutes par jour, stimulez votre cerveau par des jeux cérébraux et adoptez une alimentation équilibrée. Sans oublier de réduire le stress qui reste prédominant dans la vie de tous les jours.