Les 9 plus gros défauts des sagittaires

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Comme tous les signes de feu, le Sagittaire possède la fougue et l’enthousiasme qui le rendent extrêmement friand de liberté et d’aventure. Certes, il a des qualités incontestables mais il a aussi des défauts et pas n’importe lesquels. Son côté le plus ombrageux réside dans son impatience et son arrogance, il peut aussi manquer de maturité et de responsabilité dans certaines situations. Seriez-vous curieux de connaitre tous ses autres défauts ?

Le Sagittaire malgré sa bonne réputation est loin d’être parfait.

Voici les pires défauts du Sagittaire

  • Son insouciance

Ce natif de feu, de nature fougueux, aura toujours tendance à minimiser les risques relatifs aux projets à entreprendre. Sa négligence des détails et des aspects aussi bien positifs que négatifs de son entreprise attirera les critiques et les commentaires de la plupart. Ainsi, notre aventurier Sagittaire peut faire preuve d’imprudence et d’irresponsabilité car il est capable de foncer tête baissée dans un projet sans l’avoir au préalable étudié sous tous ses angles ; ce qui lui prévaut d’improviser dans le désordre et manquer de ce fait d’efficacité. Mais que voulez-vous ? On retrouve bien là notre Sagittaire !

  • Son impatience

Souvent le signe du Sagittaire a du mal à canaliser son énergie et se retrouve victime de son agitation qui peut prendre des proportions démesurées. Avide de liberté et de voyage, cet excès peut l’inciter à ne pas se soucier des autres personnes. Par ailleurs, il veut tout avoir et vite et peut agir en conséquence sans vraiment réfléchir.

  • Son côté superficiel

Les natifs du Sagittaire ont plus tendance à attacher de l’importance à l’aspect extérieur qu’intérieur de leur personne. Sur le plan relationnel, ils essayent rarement de découvrir l’âme des personnes qu’ils côtoient et n’essayent pas de savoir ce que cache réellement une personne en son for intérieur, nonobstant son physique. Pour cette raison, ils restent superficiels et pas très profonds. Le Sagittaire est souvent considéré comme une étoile filante superficielle, incapable de s’approfondir sur les choses.

  • Son instabilité

Le Sagittaire touche à tout sans vraiment se concentrer sur l’essentiel. Son intérêt pour les choses peut être de courte durée et fluctuer en fonction des situations et des circonstances. Détestant la routine, il a besoin de changements constants dans sa vie, et peut se détacher des autres rapidement. Aussi, il suscite sans surprise, l’incompréhension voire la crainte des autres vis-à-vis de son indifférence pour ses relations professionnelles et amicales. De ce fait, son efficacité et ses rendements laisseront à désirer.

  • Son côté arrogant

Certes, être confiant c’est bien mais être arrogant ce n’est pas mieux. Le Sagittaire fait partie de cette catégorie et reste persuadé que son jugement et son raisonnement sont dénués de faille. Il peut aller jusqu’à dénigrer le point de vue des autres en faisant du mal autour de lui.

  • Son côté rêveur

Le Sagittaire a souvent la tête dans les nuages. Et l’expression « Etre dans la lune » lui convient tout à fait, vu son côté rêveur qui manque extrêmement de lucidité et de sérieux.

  • Son manque de diplomatie

Le Sagittaire est réputé pour son extrême franchise qui peut être considérée comme une bonne qualité de nos jours. Mais une franchise blessante peut basculer vers le mauvais côté et peut faire mal. Car pour ce natif, toutes les vérités sont bonnes à dire quelles que soient leurs conséquences psychiques et émotionnelles sur les autres. Son manque de tact est blessant et peut faire fuir certaines personnes de son entourage.

  • Son côté moralisateur

En croyant toujours tout savoir et surtout bien faire, il a tendance à donner des leçons aux autres et souvent le Sagittaire s’y prend mal. Faire la morale à tout le monde peut devenir ennuyant et barbant pour les autres.

  • Sa nonchalance

Le Sagittaire est un grand naïf qui a tendance à croire tout ce qu’on lui dit. D’ailleurs, il n’essaye pas de détecter les dangers qui peuvent le guetter ou la méchanceté des autres à laquelle il pourra être confronté.