La vidéo la plus touchante de l’année : une chienne dit à dieu à son maître dans le coma. Découvrez l’inimaginable !

Chaque personne qui partage une partie de sa vie avec un chien peut être convaincue de la relation unique fondée sur la loyauté inconditionnelle. Une théorie scientifique a prouvé qu’il existe une alchimie mystérieuse entre le chien et son maître. Selon les résultats d’une recherche faite par l’Université Azabu au Japon, les contacts entre le chien et le maître augmenteraient le niveau d’hormones entre eux notamment ceux de l’ocytocine. Cette hormone appelée également l’hormone de l’amour régule les évènements de sociabilité entre les espèces.

L’ocytocine assure un sentiment personnel de satisfaction immédiate identique à l’instinct maternel permettant la survie de l’espèce. Connaissant cette fonction cruciale, les chercheurs de l’équipe japonaise menée par Miho Nagasawa se sont concentrés sur la relation entre les humains et les chiens pour comprendre en détails combien cela pouvait les affecter.

L’expérience : chiens et hommes en comparaison

L’objectif de l’étude était d’analyser des échantillons d’urine de 21 paires homme-chien examinés avant/après leurs interactions et décortiquer leurs regards aux caresses et câlins. Il y a eu une augmentation du niveau d’ocytocine chez le chien et son maître après l’interaction avec le même pourcentage pour chaque couple. En revanche, la seconde phase a fourni des échantillons d’urine avant/après interaction avec une différence : l’administration d’ocytocine ou autres substances inertes absorbées par voie nasale après le contact avec le maître. Par la suite, le chien avait accès à une pièce occupée par deux étrangers et le maître précédemment avertis de n’avoir qu’un contact limité au regard avec son animal. Sur ce point, les femelles en particulier ont montré une meilleure attention visuelle à leur propriétaire confirmant des prédispositions naturelles à l’instinct maternel. Les mâles, par contre, ont augmenté leur attention sur les étrangers plutôt que leur maître suite à l’administration d’ocytocine.=

Chaque personne qui partage une partie de sa vie avec un chien peut être convaincue de la relation unique fondée sur la loyauté inconditionnelle. Une théorie scientifique a prouvé qu’il existe une alchimie mystérieuse entre le chien et son maître. Selon les résultats d’une recherche faite par l’Université Azabu au Japon, les contacts entre le chien et le maître augmenteraient le niveau d’hormones entre eux notamment ceux de l’ocytocine. Cette hormone appelée également l’hormone de l’amour régule les évènements de sociabilité entre les espèces.

L’ocytocine assure un sentiment personnel de satisfaction immédiate identique à l’instinct maternel permettant la survie de l’espèce. Connaissant cette fonction cruciale, les chercheurs de l’équipe japonaise menée par Miho Nagasawa se sont concentrés sur la relation entre les humains et les chiens pour comprendre en détails combien cela pouvait les affecter.

L’expérience : chiens et hommes en comparaison

L’objectif de l’étude était d’analyser des échantillons d’urine de 21 paires homme-chien examinés avant/après leurs interactions et décortiquer leurs regards aux caresses et câlins. Il y a eu une augmentation du niveau d’ocytocine chez le chien et son maître après l’interaction avec le même pourcentage pour chaque couple. En revanche, la seconde phase a fourni des échantillons d’urine avant/après interaction avec une différence : l’administration d’ocytocine ou autres substances inertes absorbées par voie nasale après le contact avec le maître. Par la suite, le chien avait accès à une pièce occupée par deux étrangers et le maître précédemment avertis de n’avoir qu’un contact limité au regard avec son animal. Sur ce point, les femelles en particulier ont montré une meilleure attention visuelle à leur propriétaire confirmant des prédispositions naturelles à l’instinct maternel. Les mâles, par contre, ont augmenté leur attention sur les étrangers plutôt que leur maître suite à l’administration d’ocytocine.=

A présent découvrons l’histoire de Ryan Jessen et Mollie !

Ryan était l’heureux propriétaire d’une chienne qui s’appelait Mollie. Un jour, il a soudainement eu un mal de tête et a pensé que ce n’était que de la migraine, mais il s’est avéré que c’était bien pire que cela.

À l’âge de 33 ans, Ryan souffrait d’une hémorragie cérébrale qui l’a menée dans le coma. Malheureusement, les médecins ont rapidement conclu qu’il ne se réveillerait jamais de son coma. Vers la fin du mois de novembre 2016, sa famille était obligée d’imaginer le pire, il vivait visiblement les derniers jours de sa vie. Dans sa chambre d’hôpital, toute sa famille était là sauf la compagne adorée de Ryan, Mollie. Cela faisait un longtemps qu’elle ne l’avait pas vu, elle ne comprenait pas non plus pourquoi son maitre ne rentrait plus à la maison ! C’est ainsi que la famille a décidé de faire venir Mollie afin qu’elle puisse dire au revoir à son maitre, elle en avait besoin !

La sœur de Ryan, Michelle, a déclaré sur Facebook « L’hôpital a fait un geste des plus beaux, il nous a été permis d’amener la chienne de mon frère pour lui dire au revoir et afin qu’elle comprenne aussi pourquoi son maitre n’est plus rentré chez lui. Si vous connaissez mon frère, vous savez à quel point il adore sa chienne ».
Vous pouvez regarder ce moment incroyablement triste et émouvant quand Mollie a dit adieu à son maitre:


Scroll To Top