En 2018, Les Radars Devraient Rapporter Plus 1 Milliard D’euros Au Gouverment, Vous En Pensez Quoi ?

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

 

Un rapport officiel a été rendu public. Ce dernier nous explique que près de 92% de l’argent des gagné avec les radars, est dédié à la lutte contre l’insécurité routière.

Ce rapport a pour objectif de mettre fin à l’idée reçue du « radar pompe à fric ». En effet, selon ce dernier, seulement 8% des recettes des amendes, servent à l’État. Le reste est dédié à la lutte contre l’insécurité routière. C’est la première fois, que la Sécurité routière détaille la destination des amendes, effectuées par les radars automatiques. Ce document témoigne…

les radars

 

 

rapport officiel

rapport officiel

« …de la volonté de transparence des pouvoirs publics «

radar autoroute

Toujours selon ce rapport, 91,8% de l’argent en 2016 a été dédié à la lutte contre l’insécurité routière, et le reste, 8,2%, a servi au désendettement de l’État. Ainsi, 351,5 millions d’euros ont été destinés à l’amélioration du réseau routier, et plus de 35 millions d’euros ont été consacrés à la pose de panneaux de signalisation intelligents.

radar

La Sécurité routière assure que l’implantation des radars…

« …n’est jamais prise en considération d’intérêt financier mais uniquement pour contribuer à la réduction des morts et des blessés sur nos routes »

l’insécurité routière

D’ici 2018, les radars devraient rapporter plus d’un milliard d’euros à l’État… Qu’en pensez-vous ?

les radars

Le radar urbain, encore un nouveau modèle de radar en développement

Vous connaissez les radars fixes depuis longtemps, vous avez découvert les radars autonomes depuis quelques mois, vous allez découvrir les radars tourelles dans les prochaines semaines et pourtant vous n’êtes pas au bout de vos surprises!

En effet, la sécurité routière vient de publier un nouvel appel d’offre pour le déploiement d’un tout nouveau modèle de radar, le radar urbain. Pour ceux qui nous suivent attentivement, ce n’est pas vraiment une surprise puisque nous vous l’annonçons déjà depuis septembre 2016…

Partout en ville

Le radar urbain est la toute nouvelle idée de type de radar qui a germé dans la tête des responsables du Département du Contrôle Automatisé, organe responsable du programme de déploiement des radars automatiques au ministère de l’Intérieur.

Le concept du radar urbain est simple, c’est un radar capable de verbaliser plusieurs types d’infraction, qui est installé sur un élément du mobilier urbain et qui est déplacé régulièrement. Encore une fois, la France sera pionnière en la matière, car à ce jour, il n’existe pas de radar de ce type ailleurs dans le monde…

En langage administratif, le radar urbain prendra le nom d’équipement de contrôle multi-infractions déplaçable en environnement urbain sous l’acronyme ETU (Equipement de Terrain Urbain).

les radars

Deux modèles de radars

Comme c’est le cas désormais avec les appels d’offres concernant les radars automatiques, le marché public est confidentiel, seules les entreprises triées sur le volet peuvent avoir accès aux détails techniques que le radar urbain devra offrir. Néanmoins, nous disposons tout de même de quelques informations.

Tout d’abord, il faut savoir que deux modèles de radars urbains seront utilisés. En effet, le marché public est découpé en deux parties, la première concernent les radars qui seront installés dans le nord de la France et la seconde pour ceux du sud. Comme une même entreprise ne pourra se voir attribués les deux marchés, deux modèles de radars vont se côtoyer.

Même si ce modèle de radar est tout à fait nouveau, nous avons déjà une petite idée des entreprises qui pourraient remporter les marchés. On peut penser en premier lieu à IDEMIA puisque le radar urbain devra offrir pratiquement les mêmes fonctionnalités que le radar tourelle, le MESTA FUSION parait être bien parti pour également être installé dans ces nouvelles cabines. Pour la seconde entreprise, il y a de fortes chances que ce soit PARIFEX. En effet, nous savons que ce fabricant qui fourni déjà les radars discriminants travaille depuis déjà plusieurs mois à la mise au point de ce radar urbain.

les radars

Des radars factices

Comme c’est le cas avec les radars tourelles, les radars urbains seront des radars leurres. C’est à dire que plusieurs cabines radars seront installées mais que seulement quelques-unes d’entre elles seront équipés d’un radar. On devrait compter environ 1 radar fonctionnel pour 5 cabines installées.

 

 

 

Mais ce n’est pas tout, avec les radars urbains, le DCA innove également en demandant la fourniture de radar factice. En effet, comme un cabine radar vide sera facilement repérée et d’autant plus en agglomération, la sécurité routière va également faire installer des radars factices dans les cabines! Et les radars factices seront eux aussi déplacés de cabines en cabines…

Des fonctionnalités avancées

Le radar urbain sera un radar capable de verbaliser plusieurs infractions. Dans un premier temps, ce ne seront que la vitesse et le respect des feux rouges qui seront concernés. Mais très vite, d’autres type d’infraction pourront être verbalisées notamment le non respect des sas vélo, le non respect de stop, le franchissement de bande blanche et peut-être même d’autres comme le téléphone au volant ou le non port de la ceinture ou du casque!

les radars

Des radars factices

Comme c’est le cas avec les radars tourelles, les radars urbains seront des radars leurres. C’est à dire que plusieurs cabines radars seront installées mais que seulement quelques-unes d’entre elles seront équipés d’un radar. On devrait compter environ 1 radar fonctionnel pour 5 cabines installées.

 

 

 

Mais ce n’est pas tout, avec les radars urbains, le DCA innove également en demandant la fourniture de radar factice. En effet, comme un cabine radar vide sera facilement repérée et d’autant plus en agglomération, la sécurité routière va également faire installer des radars factices dans les cabines! Et les radars factices seront eux aussi déplacés de cabines en cabines…

Pas avant 2019

Si le budget 2018 des radars automatiques annonce l’installation de 85 radars urbains dès cette année, il est bien improbable que ce soit réellement le cas. D’autant plus que le marché public prévoit une phase de développement et d’expérimentation de ce nouveau modèle de radar d’une durée maximale de 24 mois.

Avec un marché qui ne sera pas attribué avant juin 2018, un nouveau modèle de radar qui prendra plusieurs mois avant d’être mis au point, on peut estimer que les premiers radars de ce type ne seront pas mis en service avant la mi-2019.

Un marché à 100 millions d’euros

Le montant total du marché public est estimé à 100 millions d’euros réparti à part égales entre les deux lots. Le marché sera attribué pour plusieurs années. En effet, après la phase d’expérimentation et d’homologation, la phase de déploiement et de maintenance avancée des radars urbains sera conclue pour une durée 10 ans soit une période de 1 an reconductible 9 fois.

Voici quelques contraintes déterminées par le contenu du marché public, par exemple, le fait de devoir présenter étude d’intégration du radar sur un modèle de mobilier urbain disponible et installé en France métropolitaine à plus de 50 exemplaires, de présenter un dossier de résistance du radar aux dégradations ou encore de montrer au moins trois esquisses esthétiques avec des vues en 3D selon différents angles qui seront éventuellement présentées aux Architectes des Bâtiments de France.

les radars

 


Scroll To Top