Un homme enflamme son ex-femme quand elle le quitte et brûle gravement 50% de son corps

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Lexus Breeland a rencontré Brian Hogan sur un site de rencontre, en octobre 2013. Même si la femme de 39 ans vivait en Alaska et que l’homme de 34 ans vivait en Oregon, ils se sont rencontrés et ils ont commencé une relation à distance.

Mais après six mois, Brian a commencé à être contrôlant. Il a même attaqué Lexus en mai 2015 simplement pour l’avoir vue parler à un voisin. Il lui a donné un coup de poing au visage en plus de lui mordre le bras.

Ce jour-là, Lexus a attendu que Brian prenne sa douche pour se sauver et le dénoncer à la police. Elle a obtenu une ordonnance restrictive empêchant Brian de la contacter.

«Pendant des semaines, il m’a suivie et je l’ai vu en train de regarder à l’intérieur de l’appartement. J’étais terrifiée», se souvient Lexus. «Je l’ai à nouveau dénoncé à la police, mais ils n’ont pas pu agir car il ne me contactait pas directement.»

Puis, quelques mois plus tard, alors que Lexus se mettait du vernis à ongles, il est entré dans l’appartement.

«Il a marché vers moi et a versé le dissolvant à vernis à ongles dans un bol à côté de moi. Il a pris un briquet et a allumé sa main en feu. Puis il a versé le contenu du bol sur mes jambes nues. Il m’a dit: « Si je ne peux pas t’avoir, personne ne t’aura. » Puis il m’a allumée en feu. Frénétiquement, je me suis roulée sur le sol pour tenter d’éteindre les flammes. La douleur était agonisante. Heureusement, les voisins ont entendu mes cris et se sont précipités à mon aide.»

La version de Brian étant complètement incohérente, il a été arrêté le jour même.

Plus de 50% du corps de Lexus a été brûlé au troisième ou au quatrième degré. Quand les médecins ont enlevé ses bandages et qu’elle a vu ses brûlures, Lexus a eu tout un choc.

«J’étais tellement bouleversée par mon apparence que j’ai refusé de laisser mes enfants venir me voir à l’hôpital», dit-elle. «Les dommages à ma main gauche étaient si graves que les médecins ont été forcés d’amputer mon petit doigt.»

Le procès de Brian a eu lieu un mois plus tard, alors que Lexus devait subir une greffe de peau. Elle n’a donc pas pu témoigner contre son agresseur qui s’est en tiré avec une courte sentence d’emprisonnement. Après deux ans, il était sorti de prison.

Lexus, elle, aura toujours les cicatrices de l’agression et considère qu’on l’a «privée de justice».

Elle ne peut même plus travailler et doit maintenant compter sur l’aide de ses trois enfants maintenant âgée de 23, 17 et 15 ans.

Elle souhaite maintenant partager son histoire avec un avertissement clair:

«Si vous êtes coincé dans une relation violente ou abusive, s’il vous plaît sortez-en et demandez de l’aide avant qu’il ne soit trop tard.»