Un orang-outan meurt après avoir été fusillé plus de 130 fois en pleine tête.

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Un deuxième orang-outan a été retrouvé mort après avoir été tiré 130 fois avec un fusil à air comprimé et tailladé avec une machète, à Bornéo.

C’est la deuxième fois en moins d’une semaine qu’on s’attaque à cette espèce en «danger critique».

Ce sont des villageois qui ont trouvé l’animal âgé entre 5 et 7 ans.

Des radiographies ont permis de voir qu’on lui avait tiré 74 balles dans la tête, 17 balles dans le haut du corps et des douzaines d’autres dans les jambes et les bras.

Les spécialistes ne sont parvenus qu’à en retirer environ 48.

La semaine dernière, deux employés une plantation de caoutchouc sur l’île de Bornéo ont décapité un orang-outan après l’avoir tiré 17 fois par «légitime défense», selon leurs dires.

Les orangs-outans de Bornéo sont proches de l’extinction, d’après l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Ils ont de grands bras puissants, mais ils ne s’attaquent pas aux humains s’ils ne se sentent pas menacés.