Horrible: Les restants du corps de la Petite Maëlys on est retrouvé ici

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Maëlys découverte selon le procureur de la République de Grenoble, la gendarmerie annonce avoir découvert les restes du corps de la petite fille suite aux aveux de Nordahl Lelandais.

L’ESSENTIEL SUR L’affaire Maëlys … ci dessous :

«Nous avons découvert les restes du corps ». Il était 18h03 quand le procureur de la République de Grenoble a annoncé la découverte du corps de la petite Maëlys, disparu en août, après une journée de recherches «éprouvante ».

La découverte d’une trace de sang dans le coffre de la voiture de Lelandais a relancé les investigations mardi soir.

Le suspect, transféré tôt ce mercredi de sa prison vers le Palais de justice de Grenoble (Isère), a été entendu par les juges d’instruction puis emmené à Pont-de-Beauvoisin, et enfin vers son domicile savoyard à Dommessin.

 

Nordahl Lelandais a fini par indiquer où il s’est débarrassé du corps, sur la commune de Saint-Franc (Savoie). Il a revanche refusé de s’exprimer sur les circonstances de la mort de l’enfant. Il a aussi présenté ses excuses aux parents de Maëlys.

13h45. Des fouilles en cours à Saint-Franc (Savoie). Selon nos informations, des recherches sont en cours aux alentours du village de Saint-Franc (Savoie), à une dizaine de kilomètres au sud-est de Domessin.

14H25. Les routes menant au secteur de Saint-Franc sont bloquées par la gendarmerie selon nos informations. Nordahl Lelandais a « des choses à dire et à montrer », indique aussi la radio RTL.

14H42. Selon nos informations, Nordahl Lelandais, a fini par indiquer où il se souvient avoir déposé le corps de la petite fille. Les gendarmes fouillent en ce moment un replat sur la commune de Saint-Franc (Savoie).

15H14. C’est la première fois depuis le début de l’enquête que Nordahl Lelandais accepte de coopérer. L’opération est montée depuis des semaines par les juges d’instruction.La commune deSaint Franc où sont effectuées les recherches est à une vingtaine de minutes de route de Pont-de-Beauvoisin (13,2 km), lieu de disparition de la fillette.

15H40.Recherches. La gendarmerie demande aux journalistes sur place de ne pas les suivre alors que les recherches du corps de Maëlys se poursuivent. Plus d’informations seront délivrées lors de la conférence de presse du procureur à venir.

15H45. Changement de stratégie. Selon nos informations,confrontées à de nouveaux éléments de l’enquête, l’avocat de Nordahl Lelandais, Me Jakubowicz a demandé à ce que son client soit entendu. Devant les juges, Lelandais a changé de stratégie de défense et avancerait désormais la thèse de l’accident.

16H13. Une trace du sang de la fillette découverte dans le coffre de la voiture de Lelandais a été confirmée par une source proche du dossier.

17H08. Une conférence de presse à 18 heures, du procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, devrait avoir lieu à Pont-de-Beauvoisin et devrait éclairer queques zones d’ombres. En attendant, lire ci-dessous ce que l’on sait de l’avancée de l’enquête et des dernières déclarations du suspect.

17H20. Des fouilles très compliquées. Pourl’instant, on ne sait pas si les recherches ont abouti à la découverte du corps de la fillette mais il semble que ce ne soit pas le cas. Les gendarmes sont toujours à Saint-Franc, en Savoie, avec le suspect. Plusieurs routes sont bloquées et la neige compliquerait grandement les opérations, notamment vers l’endroit où elles se concentrent, vers les Gorges de Chailles. Dans quelques minutes, le procureur, présent sur place, en dira probablement plus sur ce point.

18h02. La conférence de presse du procureur de la République de Grenoble débute.

18H03. « Il y a quelques minutes, nous avons découvert les restes de l’enfant », a annoncé Jean-Yves Coquillat, après avoir adressé ses pensées aux parents de Maëlys.

18H07. « Il a avoué l’avoir tuée involontairement ». « Ce sont ses mots, indique le procureur. Il a expliqué s’être débarrassé du corps. Il a expliqué qu’il l’avait déposée dans un endroit à proximité de sa maison et qu’il était retourné au mariage ». Ensuite, « il a récupéré le corps et l’a déposé dans la forêt, dans le Massif de la Chartreuse précisément.»

18H08. Nordahl Lelandais ne veut pas donner les circonstances du décès, selon le procureur. « Il a souhaité attendre que le corps soit découvert ».

18H10.« Un crâne d’enfant et un ossement » ont été découverts par des chiens, précise le procureur.

18H11. « La première tâche a été accomplie, avance le procureur. Les parents vont pouvoir inhumer leur fille. »

18H12. « Les autres affaires (dont celle du caporal Noyer NDLR) n’ont pas été évoquées par le suspect ».

18H13. « Il (Nordahl) fait état de remords et d’excuses. ».

18H14. La conférence de presse est terminée.

18H19. Me Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais, s’explique à son tour. «Debout, comme un avocat », introduit-il.

18H21. « Je rends hommage aux enquêteurs même si je les ai parfois malmenés ».

18H23. «Nordahl Lelandais était totalement anéanti, en pleurs. Il a tout de suite souhaité parler de et à Maëlys. Puis à ses parents. »

18H24. « C’est pas toujours facile de dire la vérité mais c’est libérateur ».

18H24. « Une mort accidentelle ». Nordahl Lelandais n’a pas souhaité s’exprimer tant que le corps n’était pas retrouvé, confirme Alain Jakubowicz.

18H25. Nordahl Lelandais a eu « un déclic ». «Malheureusement ou heureusement, les faits sont là. On a retrouvé cette petite fille. C’est pour moi un grand soulagement, de voir surtout que Nordahl lelandais a dit hier et ce matin la vérité. »

18H25. Quand Nordhal Lelandais sera-t-il interrogé sur les circonstances du décès ? «Prochainement », déclare simplement l’avocat.

18H26. « Je n’oublie pas qu’il y a un autre dossier. Et celui-là aussi, il devra s’occuper », explique-t-il, en référence à la disparition du caporal Noyer.

18H29. Interrogé par les journalistes, Alain Jakubowicz rappelle qu’il ne donnera aucun détail sur le fond de l’affaire. «Je ne violerai pas les éléments de la défense ».

18H34. Alain Jakubowizc donne des détails sur la fin des recherches. Quelques instants après avoir indiqué le lieu où il avait déposé le corps, Nordahl Lelandais « a voulu revenir sur les lieux », explique-t-il. « Il s’est effondré à genoux ». Pourquoi revenir, lui a-t-il demandé ? «Je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières, mais je relate. Il a dit “Je voulais m’adresser à Maëlys”, ce lieu qui se révèle être le lieu où il a abandonné le corps de cette petite fille ».

18H38. « Nous sommes sur la voie de la vérité ». Alain Jakubowizc met fin à une très longue intervention, aux faux airs de plaidoirie.

Une difficile épreuve dans cette Affaire Maëlys : six mois d’une insoutenable attente pour les parents …


Scroll To Top