Choc : Une Très Mauvaise Nouvelle Concernant Sylves­ter Stal­lone.

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Sylves­ter Stal­lone : C’est la mauvaise nouvelle du jour, tous les fans de l’acteur de Rocky sont sous le choc, comment est ce possible ?

Sylves­ter Stal­lone : Un nouveau nom vient s’ajou­ter à la longue liste des stars d’Holly­wood coupables d’agres­sions s.e.x.u.e.l.l.e.s. Sylves­ter Stal­lone est en effet l’objet d’une enquête de la police cali­for­nienne suite au signa­le­ment venant d’une comé­dienne de 50 ans que l’acteur a bien connu dans les années 90.

Sylvester Stallone mauvaise nouvelle

Rocky vient de se prendre un violent uper­cut qui, s’il ne le met pas tota­le­ment KO, devrait le faire quelque peu vaciller. En cette fin d’année 2017 qui aura déci­dé­ment permis de libé­rer la parole comme jamais, Sylves­ter Stal­lone est visé par une enquête des auto­ri­tés de l’état de Cali­for­nie. D’après le site TheB­last.com, mi-novembre, une comé­dienne de 50 ans serait allée à la police pour accu­ser l’acteur d’agres­sion s.e.x.u.e.l.l.e, lors d’une rencontre dans ses bureaux de Santa Monica en 1990.

Sylvester Stallone deuil

En prin­cipe, les faits sont pres­crits puisqu’aux Etats-Unis, les plaintes pour viol doivent être dépo­sées dans les 10 ans qui suivent l’agres­sion. Néan­moins, dans le contexte actuel de dénon­cia­tion qui sévit à Holly­wood, les enquê­teurs ont choisi d’appro­fon­dir leurs recher­cher afin de réunir un maxi­mum d’éléments pour les trans­mettre au procu­reur géné­ral qui déci­dera d’un éven­tuel procès.

rocky balboa

Sylves­ter Stal­lone a démenti les faits qui lui sont repro­chés tout en préci­sant qu’il connaît effec­ti­ve­ment la plai­gnante avec laquelle il a passé trois jours en Israël en 1987 tout en ajou­tant qu’il ne l’avait pas revue ensuite. Martin Singer, l’avocat de l’acteur, a déclaré qu’il pensait que la plainte était non fondée et qu’il se réser­vait, une fois l’enquête termi­née, le droit d’attaquer à son tour en justice la femme qui accuse son client.

sous le choc

Fin novembre, le Daily Mail a révélé que Sylves­ter Stal­lone était accusé d’avoir violé une adoles­cente de 16 ans dans les années 80. A l’époque, il l’aurait mena­cée physique­ment pour la dissua­der de tout révé­ler à la police.

Sylves­ter Stal­lone a été accusé d’agres­sion s.e.x.u.e.l.l.e par une adoles­cente de 16 ans

Selon le média britan­nique Daily Mail, Sylves­ter Stal­lone aurait forcé une jeune fille de 16 ans à avoir une rela­tion s.e.x.u.e.l.l.e avec lui et son garde du corps. Les faits remontent aux années 80.

Sylvester Stallone acteur

C’est une légende qui est ciblée. Star du film d’action et héros ciné­ma­to­gra­phique par excel­lence, Sylves­ter Stal­lone a fait face à de graves accu­sa­tions. Selon les infor­ma­tions four­nies par nos confrères anglais du Daily Mail, l’acteur a été accusé d’agres­sion s.e.x.u.e.l.l.e par une adoles­cente de 16 ans en 1986. Le quoti­dien a eu en effet accès aux rapports de police dévoi­lant le témoi­gnage de cette jeune fan qui n’avait pas porté plainte par peur de repré­sailles.

Sylvester Stallone film

A l’époque, Sylves­ter Stal­lone avait 40 ans et était en plein tour­nage du film Over The Top. La jeune fille a raconté aux forces de l’ordre comment le garde du corps du comé­dien – Michael De Luca – l’a forcée à lui faire une fella­tion avant de la violer, tout en l’obli­geant à pratiquer une fella­tion à Sylves­ter Stal­lone. Aussi­tôt après l’agres­sion, la jeune fille aurait subi les « inti­mi­da­tions » de la star afin qu’elle n’ébruite pas les faits et n’alertent pas les épouses des deux hommes. L’acteur de Rocky et Rambo l’aurait mena­cée de la frap­per « à la tête » si elle n’obéis­sait pas. Un commen­taire visi­ble­ment assorti de rires, comme l’a commenté l’adoles­cente.

Sylves­ter Stal­lone

La victime a gardé l’anony­mat et n’a pas voulu porté plainte, décla­rant dans le rapport de police se sentir « humi­liée, honteuse et terri­fiée » à l’idée que Sylves­ter Stal­lone et son garde du corps ne lui fassent du mal. Le compte-rendu des forces de l’ordre précise que durant l’entre­tien avec la victime, elle était « sous le choc » et avait du mal à « réunir ses pensées ». Le jeune fille apeu­rée n’enga­gea à l’époque pas de pour­suites. Après Harvey Wein­stein, Kevin Spacey, Louis C.K. ou encore Brett Ratner, Holly­wood reste dans l’oeil du cyclone et les affaires d’agres­sions s.e.x.u.e.l.l.e.s n’en finissent pas d’écla­ter au grand jour.

2 de 2Suivante