Laeti­cia Hally­day : Pour la première fois, elle n’a aucun homme dans sa vie

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

C’est à Los Angeles, où elle s’est instal­lée avec ses filles Jade et Joy, que Laeti­cia Hally­day réalise véri­ta­ble­ment ce qui l’at­tend. Elle, qui a toujours vécu pour un homme – que ce soit son père quand elle n’était encore qu’une enfant, où Johnny auprès duquel elle est deve­nue une femme – apprend à dire « Je ».

Sa vie ne ressem­blera plus jamais à ce qu’elle a toujours connu. Sous le soleil cali­for­nien où elle a choisi de s’ins­tal­ler, une ombre passe : Laeti­cia Hally­day ouvre un nouveau chapitre de sa vie… Une impres­sion de se jeter dans le vide, ce vertige de la page blan­che… Bien sûr il y a Jade et Joy, ses trésors ; « mamie Rock », sa grand-mère indis­pen­sable ; il y a sa mère Françoise Thibault qui, même de loin, veille sur elle ; ses amies fidèles et néces­saires, mais… Mais…Résultat de recherche d'images pour "Laeti­cia Hally­day : Pour la première fois, elle n'a aucun homme dans sa vie"

Depuis qu’elle est enfant, Laeti­cia s’est toujours occupé d’un homme. D’abord son père, André Boudou. Divorcé de sa mère, ce dernier sombrait pour une histoire d’amour qui avait chaviré. Alors la gamine l’a relevé, bercé, bordé, sauvé. Même toute môme, il y a en elle un côté passio­na­ria tant elle sait enga­ger son cœur et son éner­gie dans une mission ! Elle est encore cette môme à bouclettes quand elle rencontre Johnny Hally­day, un très bon copain de son père. Laeti­cia Boudou qui devient Laeti­cia Hally­day un 25 mars 1996, n’aura donc pas eu le temps d’ap­prendre à dire « Je ». Là voilà embarquée dans une autre aven­ture qui va faire d’elle une femme.Résultat de recherche d'images pour "Laeti­cia Hally­day : Pour la première fois, elle n'a aucun homme dans sa vie"

Aux côtés de Johnny, on aura souvent l’im­pres­sion, compte tenu de son jeune âge et de son appa­rence fragile, que c’est elle que l’on protège. La réalité sera souvent tout autre. Plus mature qu’il n’y paraît, là encore, elle sera souvent la main qui guide. Les jours ne seront pas toujours faciles, le rocker a ses démons, mais Laeti­cia tien­dra.

Le 6 décembre 2017, sa vie bascule. Bien sûr elle savait, s’y atten­dait depuis des semaines, mais on n’est jamais prêt à affron­ter le départ défi­ni­tif des gens que l’on aime. Puis il y eut tout à orga­ni­ser : Paris, Saint Barth… Laeti­cia a été parfaite. Comme un bon petit soldat, elle a mené les opéra­tions pour que son homme ait le plus beau des hommages, que ses volon­tés soient respec­tées. Mais main­te­nant…

Laeti­cia Hally­day qui presque chaque jour publiait des photos sur Insta­gram ne se mani­feste plus. On sait qu’elle échange beau­coup avec ses amis via un groupe privé, mais la jeune quadra ne s’est pas expri­mée publique­ment. Elle le fera, c’est sûr, mais cela va prendre du temps. Il lui faut appré­hen­der ce nouveau quoti­dien : tenir droite toute seule, se faire confiance toute seule, faire des projets toute seule…

On ne passe pas du « On » au « Je » si faci­le­ment. Mais Laeti­cia Hally­day appar­tient à une lignée de femmes fortes : Odette, l’ar­rière-grand-mère qui disait : « La vieille ne veut pas mourir avant d’avoir appris », Elyette, la grand-mère qui avait prévenu Johnny avant qu’il n’épouse sa petite-fille : « Atten­tion à vous, cette petite c’est mon rayon de soleil !  ». Laeti­cia Hally­day est une guer­rière.

Crédits photos : bestimage


Scroll To Top