Le garçon de 10 ans découvre ce que ses parents font dans la chambre à coucher, il appelle la police

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

L’enfant été placé sous les soins des services sociaux.

Anthony Edward Young II et Lakin Michelle Stoppard vivaient dans une maison mobile à Dover, en Pennsylvanie, avec leur fils de 10 ans. Mais les deux parents de 26 et 27 ans étaient des toxicomanes et prenaient de la drogue dans leur résidence, jusqu’à en oublier leur propre enfant.

 Un jour, le garçon de 10 ans a appelé les autorités pour dénoncer ses parents quand il a trouvé des aiguilles souillées dans leur chambre. Elles étaient sur la table de nuit avec des sachats d’héroïne.

Selon des sources proches de l’enquête, l’enfant aurait confronté sa mère pour lui demander d’arrêter de se droguer, conscient des activités de ses parents. Mais devant le refus de sa mère, le garçon a pris la décision d’alerter les autorités. 

 
 La police a obtenu un mandat de perquisition et a trouvé huit seringues, une pipe à crack en verre, quatre paquets d’héroïne glassine bleue et plusieurs autres articles liés à la drogue. 

Lakin Michelle a été arrêtée alors qu’elle était toujours sous l’influence des drogues. Elle pouvait à peine se tenir debout.

Anthony Edward n’était pas au domicile à ce moment-là alors les policiers l’ont convoqué au poste, mais il ne s’est jamais présenté. Il a été arrêté peu de temps après. 

«C’est triste parce qu’aucun enfant ne devrait être exposé à ça», a confié Holly Garner, une voisine de la famille. «Il s’est tenu debout pour ce qu’il croyait être la bonne chose. Pouvez-vous vous imaginer ce qu’il a

vécu pour prendre la décision de dénoncer ses propres parents à la police? Il a dû vivre dans des conditions horribles.» 

Les deux parents ont été accusés d’avoir consommé de la drogue et d’avoir mis la vie de leur enfant en danger et leur caution a été fixée à 7500$. Anthony Edward a payé sa caution pour retrouver sa liberté jusqu’au procès, mais Lakin Michelle est restée en prison. 

L’enfant été placé sous les soins des services sociaux. Ça prenait beaucoup de courage pour appeler les

autorités, sachant qu’il ne pourrait pas rester dans sa famille. Mais le garçon savait qu’il avait de meilleures chances d’avoir une bonne vie s’il sortait de ce milieu plutôt que de se fermer les yeux. 


Scroll To Top