Vous avez une boule dans le cou, dans le dos ou derrière votre oreille ? Vous devez savoir ceci !

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Certaines personnes peuvent constater l’apparition d’une petite boule ou bosse dure sous la peau qui peut apparaître dans différentes parties du corps, notamment sur le cou, derrière les oreilles ou même dans le dos. Ces bosses, appelées boutons ou kystes épidermoïdes, sont des lésions qui apparaissent souvent suite à une inflammation localisée d’un follicule pileux. Zoom sur cette pathologie inesthétique et gênante.

Très inesthétique, le kyste épidermoïde se présente souvent sous forme d’une boule bien arrondie et indolore. Il est généralement bénin et contient une substance liquide ou solide, due à l’enclavement d’un fragment d’épiderme dans la couche sous-cutanée. Il peut néanmoins constituer une gêne, une infection et peut même nécessiter une chirurgie.

Zoom sur les kystes épidermoïdes

Qu’est-ce qu’un kyste épidermoïde ?

Ces kystes résultent habituellement d’un gonflement ou d’une inflammation des follicules pileux. Ils sont de petites tailles mais peuvent cependant grandir ou régresser spontanément. La peau se trouvant au-dessus du kyste peut souvent avoir une couleur normale, qui deviendra claire quand le kyste est superficiel ou rouge si le kyste est inflammatoire. Le kyste épidermoïde est formé d’un épithélium squameux stratifié qui ressemble à l’épiderme, riche en kératine et en sébum. Ces kystes peuvent devenir très gênants ou douloureux et il est donc souvent conseillé de les enlever.

Quelles sont les causes et les symptômes des kystes épidermoïdes ?

Les symptômes sont très reconnaissables. La petite bosse indolore est le principal symptôme. Mais si le kyste est infecté ou enflammé, d’autres symptômes peuvent apparaître :

  • Une rougeur de la peau
  • La zone touchée devient chaude
  • Des douleurs vives et aiguës au niveau du kyste

Les kystes épidermoïdes sont généralement causés par la folliculite, qui est un gonflement et une inflammation d’un ou de plusieurs follicules pileux. La folliculite est souvent formée par des poils incarnés ou par le blocage des pores de la peau, provoquant ainsi un excès de sébum.

Diagnostic et traitement :

Dans la plupart des cas, un examen de la peau par un médecin spécialiste suffit pour faire le diagnostic d’un kyste simple. Mais en cas de doute, le médecin peut demander une biopsie, une échographie ou une radio qui peuvent exclure d’autres conditions.

Cependant, le traitement dépend de l’état du kyste et de la gêne occasionnée. S’il est petit et indolore, le médecin peut vous prescrire des antibiotiques, par voie orale ou locale, pour calmer l’infection. Dans le cas d’un kyste rouge et douloureux, un traitement chirurgical est indispensable. Ce traitement consiste en une élimination du kyste, sous anesthésie locale. Une incision est donc faite sur le kyste, qui peut être facilement retiré. La plaie est ensuite recousue et une cicatrice peut être un peu visible. 

Un pansement avec un antiseptique ou un antibiotique en crème ou en pommade peut être ensuite appliqué sur la plaie pour éviter des infections et favoriser le comblement de la cavité.

Généralement, la plupart des kystes qui apparaissent sur la surface de la peau peuvent être retirés car ils sont inesthétiques ou ils sont situés dans une zone de frottement.