Ce grand-père tue son fils à cause de sa petite fille de 12 ans

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

La plupart des gens seraient prêts à tout pour protéger les membres de leur famille. Si quelqu’un que nous aimons est en danger, nous n’hésiterions pas à le protéger, quoi qu’il arrive. C’est exactement avec ce même état d’esprit qu’un homme de 64 ans a réagi pour protéger sa petite fille. Malheureusement, la personne dont il essayait de la protéger n’était autre que le père la jeune fille et donc son propre fils.

Les meurtres familiaux, une réalité toujours aussi présente en France.

Dr. Grivois, psychiatre aux urgences médico-judiciaires de l’Hôtel-Dieu à Paris se demande justement s’il s’agit d’un effet d’une certaine focalisation médiatique ou s’il est question d’une aggravation de ce phénomène toujours aussi présent de nos jours. Les médias essaient de mettre la lumière sur ce sujet, autrefois tabou, dans le but de comprendre ce qui pourrait pousser une personne à mettre fin à la vie des siens, bien que tous les efforts dans ce domaine soient voués à l’échec et qu’apparemment le mystère soit destiné à rester entier.

« Le nombre de meurtres familiaux en France est constant. La moitié des crimes sont commis sur l’entourage. On note une moyenne de 25 parricides par an. » explique Michel Dubeck, expert-psychiatre auprès des tribunaux. Mais il paraît que c’est notre manière de concevoir la vie familiale moderne, dans sa structure tout à fait dynamique et dénuée de statuts fixes propres à chaque membre, qui fait que nous sommes davantage plus interpelés par de tels drames. Le modèle familial contemporain censé procurer de l’individualisation et de l’épanouissement à chacun des membres semble donc n’avoir aucun effet sur la fréquence de ce type de drame. Serait-ce donc signe de l’échec de cette restructuration sociale ?

En voulant protéger sa petite-fille, il commet l’irréparable

Hubbard Junior Hall a été arrêté juste après que la police ait été contactée à son domicile après des informations faisant état d’une fusillade. Hall était donc le tireur et la victime n’était autre que son fils âgé de 41 ans nommé Mark. Les deux hommes avaient un débat houleux au sujet de la petite-fille de Hall qui est du coup la fille de Mark.

Ce grand-père tue son fils à cause de sa petite fille de 12 ans

La famille Hubbard revenait d’un match de softball quand tout à coup, Mark reçoit un appel à propos de sa fille, âgée alors de 12 ans, qui l’a clairement contrarié. Dès qu’il a raccroché le téléphone, il a commencé à frapper cette dernière. L’enfant vivait déjà avec ses grand-parents au moment des faits, mais Mark a refusé de la laisser retourner avec eux. De fil en aiguille, les choses ont empiré et le grand-père a fini par tirer sur ce dernier avec un fusil de calibre 25. Au moment où l’homme est arrivé à l’hôpital, il était déjà mort.

Des questions qui demeureront sans réponse

Hall a été arrêté et est toujours en détention avec une caution de 50 000$. On ne sait pas si Mark a eu un passé en termes de violences parentales, ou si c’est pour cela que sa fille vivait avec ses grands-parents. Cependant, il paraît que le père et la fille étaient en bons termes puisqu’il avait l’habitude de mettre des publications et des commentaires en rapport avec sa fille sur Facebook.

Ce grand-père tue son fils à cause de sa petite fille de 12 ans

Il s’agit sans doute d’une histoire qui nous laisse vraiment perplexes. Vous devez sans doute, en lisant ces lignes, être tiraillés entre la compassion envers l’instinct protecteur du grand-père et le fait d’être horrifiés par le fait qu’il ait ôté la vie à son propre fils. Il reste néanmoins des questions dont nous n’avons pas de réponse jusqu’à présent, notamment concernant le comportement de Mark vis-à-vis de sa fille et la vraie raison pour laquelle cette fille habitait avec ses grand-parents au lieu d’être dans le foyer parental. Certes, nous nous devons toujours être prêts à protéger les nôtres, mais jusqu’où nos actes peuvent garder leur légitimité ?