Une mère donne naissance à un «bébé sirène»

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Muskura Bibi, 23 ans, a donné naissance à un «bébé sirène» mercredi matin, à l’hôpital Chittaranjan Deva Sadan à Calcutta, en Inde. 

 Malheureusement, l’enfant est décédé quatre heures après. 
 
 Le bébé n’a pas été nommé et les médecins n’ont pas été en mesure de déterminer s’il s’agissait d’un garçon ou une fille en raison de ses jambes collées et de son pelvis sous-développé.

Muskura n’avait passé aucune échographie pendant sa grossesse parce qu’elle n’en avait pas les moyens financiers. Elle a donc appris l’état de santé de son bébé quand elle l’a vu. 

 «Les parents sont un couple de travailleurs et n’ont pas cherché de médicaments appropriés pendant la grossesse en raison du manque d’argent. Un manque de nutrition et une mauvaise circulation sanguine du bébé chez la mère peuvent créer ce type d’anomalie», explique le pédiatre Sudip Saha.

C’est la deuxième fois de l’histoire qu’un «bébé sirène» naît en Inde.

 La sirénomélie (ou le syndrome de la sirène) est une rare maladie qui affecte environ un enfant sur 100 000. Elle se caractérise par la fusion des

membres inférieurs, ce qui donne l’apparence d’une queue de poisson. On ignore quelles sont les causes exactes de cette maladie, mais il se pourrait qu’elle soit d’origine génétique. 

En 2016, une mère d’Uttar Pradeash a donné naissance à un «bébé sirène» en Inde, mais il est mort 10 minutes plus tard. 

 Aucun «bébé sirène» n’a survécu à ce jour.