Après l’accouchement, sa belle famille lui donne des coups de bâtons violents

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Pendant la période de grossesse, les parents ont tendance à spéculer sur le sexe de l’enfant. Mais dans certaines cultures et sociétés, la distinction entre les deux sexes dépasse la simple préférence pour atteindre la discrimination. Il existe alors des familles où le fait de voir une fille naître en son sein représente une honte et une situation inacceptable dont les répercussions pourraient être désastreuses pour la réputation familiale.

Le point de vue biologique sur la question

En principe, chaque femme enceinte a autant de probabilité de donner naissance à un garçon qu’à une fille. Sachant que celui qui fait vraiment la différence, c’est bien le père et non la mère, car c’est lui qui est responsable de la transmission du chromosome indispensable à la détermination du sexe.

Chaque cellule du corps humain comporte 23 paires de chromosomes, dont une paire de chromosomes sexuels. La femme possède deux chromosomes X, ce qui nous donne un « XX ». Tandis que l’homme possède un chromosome X et un chromosome Y, ce qui nous donne un « XY ». Durant la fécondation, lorsque l’ovule et le spermatozoïde entrent en fusion, la mère transmet systématiquement un chromosome X, alors que le père, lui, peut transmettre soit un X, soit un Y. Et selon ce que l’homme a transmis, l’enfant sera soit une fille avec un X issu de la mère et un autre X issu du père, ou un garçon avec un X provenant de la mère et un Y provenant du père.

Lorsque l’ignorance peut mener à une violence inouïe

Des séquences vidéo choquantes ont révélé le moment où une femme a été horriblement attaquée par sa belle-famille pour avoir donné naissance à une fille plutôt qu’à un garçon. La victime originaire d’Inde, aurait été victime d’un différend sur la dot.

belle famille lui donne des coups de bâtons violents

Enregistrée du haut des escaliers, la vidéo montre la femme qui hurle alors qu’elle est battue avec des bâtons de hockey de tous côtés. Dans les captures d’images de l’enregistrement, on peut voir deux hommes : son beau-frère et un de ses amis, s’en prendre à la victime.

belle famille lui donne des coups de bâtons violents

Identifiée comme étant Meena Kashyap, la victime âgée de 35 ans a été battue après que la famille de son mari ait découvert qu’elle s’était plainte au sujet de la violence dont ils avaient fait preuve à son égard au mois d’avril. Les médias locaux ont révélé que la femme, originaire de Patiala, au Pendjab, a donné naissance à une fille, chose que la famille de son mari a refusé d’accepter.

Quand injustice et tradition s’entremêlent

Par conséquent, la femme a été battue. Il a été également relayé que le couple était également impliqué dans un désaccord autour de plus de 700 000 roupies l’équivalent à peu près de 8000 euros. Apparemment, l’argent a été donné par les parents de la mariée à la famille de son nouveau mari. En fait, la dot est traditionnellement donnée à une mariée qui va vivre avec son nouveau partenaire comme un moyen de subvenir à ses besoins auprès de sa nouvelle famille. Elle est accordée au lieu de « l’héritage régulier ».

Mais malheureusement, ce système traditionnel est généralement utilisé comme un moyen de revenu pour la famille du mari. Et visiblement, des demandes supplémentaires sont souvent faites même après le mariage et se concentrent souvent autour de la naissance d’un enfant. Cela dit, les dots sont techniquement illégales. Pour la simple et bonne raison que des milliers de femmes sont tuées et abusées pour des paiements que leurs belles-familles exigent. Un système qui reste tout de même largement pratiqué en Inde. Le père de la victime a d’ailleurs déclaré que lui et sa famille avaient porté plainte à ce sujet l’année dernière mais que rien n’a été fait. Des accusations ont été portées contre le mari de la femme, Daljit Singh ainsi que son frère Kamaljeet et son ami Gaurav. Ils sont accusés pour « intrusion » et pour « violences et blessures volontaires ».

La vidéo est devenue aussitôt virale et a suscité de nombreuses réactions non seulement en Inde mais dans le monde entier. La grande majorité des commentaires avaient pour objet la dénonciation de telles violences et de cette ignorance qui fait croire qu’une mère est responsable, volontairement ou involontairement, de la détermination du sexe du bébé.

De tels incidents font certes froid dans le dos mais rappellent à quel point il y a des cultures où la tradition aveugle surplombe absolument tout, y compris le bon sens et la justice. Partagez donc ceci afin de rappeler qu’il y a des sociétés où la sensibilisation sur la vie conjugale devrait être vue comme une priorité !