Les parents refusent l’avortement. 3 mois plus tard, la mère apprend quelque chose qui la mettra en larmes

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Accueillir son premier bébé a sans doute de quoi changer toute une vie. C’est une expérience qui ne peut être comparée à aucune autre. Malheureusement, certains parents voient leur bonheur voler en éclats à cause de complications pour la maman, lors de l’accouchement, ou de troubles de santé concernant leur petit. Dans cet article, vous retrouverez l’histoire émouvante d’un couple dont le bébé est né avec une malformation faciale.

Une déformation ayant pour cible les nouveau-nés

Les fentes labio-maxillo-palatines ou plus communément appelées « bec de lièvre », sont parmi les malformations les plus fréquentes en France avec un rapport de 1 sur 700 naissances. Elles sont le résultat d’une absence ou d’une fusion insuffisante de la lèvre supérieure, du rebord alvéolaire (la gencive), du maxillaire, du palais osseux et du voile du palais. Cette fente peut être selon les cas, unilatérale à droite ou à gauche, ou carrément bilatérale, symétrique ou asymétrique. Les recherches à ce sujet se poursuivent et sont déjà arrivées à une conclusion primaire qui montre que la génétique joue un rôle dans 20% de ces naissances.

L’histoire de Sara Heller, qui attendait impatiemment l’arrivée de son premier bébé

Après 24 semaines de grossesse, cette future mère a fini par découvrir, en compagnie de son mari, quelque chose de particulier concernant leur bébé tant attendu. L’échographie a montré que Brody avait une fentelabio-palatine assez particulière. Le petit avait en quelque sorte une petite fosse au niveau de la lèvre, mais dans ce cas-ci, la fente allait carrément de la lèvre jusqu’au nez.

Les parents refusent l’avortement

Les parents de Brody étaient, bien entendu, emplis d’inquiétude à la vue des résultats de l’examen. Les docteurs leur avaient aussi dit qu’il y avait seulement 9 cas similaires dans le monde et leur ont demandé s’ils voulaient, malgré tout, garder le bébé.

Les parents refusent l’avortement

Les jeunes parents étaient catégoriques : ils voulaient ce bébé. D’ailleurs, Sara, la jeune maman, a affirmé qu’’être fier de son bébé quelles que soient les circonstances était une bonne chose, mais qu’elle et son mari, voulaient aussi changer la manière dont les premières photos de leur bébé pouvaient être perçues sur leurs comptes Facebook et Instagram respectifs. Ils tenaient à sensibiliser les gens au sujet des fentes labio-palatines.

Plus d’une difficulté à affronter

Ces enfants doivent bien souvent passer par de multiples traitements et opérations pour apprendre à manger et à parler. Sara et Chris, ne pouvant pas couvrir les dépenses d’une telle opération, étaient déterminés à changer la vision que les gens avaient de ces cas de malformation faciale.

Les parents refusent l’avortement

La jeune mère a même reçu une multitude de commentaires insensibles après avoir publié des photos de son fils sur Instagram, comme celui où une personne a écrit : « qu’est-ce qui ne va pas avec son visage ? »

Sara dit qu’elle n’était pas seulement choquée par un tel commentaire, mais qu’elle n’était pas du tout prête à devoir défendre l’apparence de son fils alors qu’il n’est encore qu’un nouveau-né. Elle explique qu’elle voulait éduquer au lieu de créer une confrontation et que c’est ce qu’elle veut que Brody fasse dans l’avenir : être l’avocat et la voix de ces enfants qui n’en ont pas encore. »

Les parents refusent l’avortement

Un dénouement qui est tout, sauf prévisible

Un soir, Sara est sortie diner en compagnie de Brody et de quelques amis. Une fois que tout le monde a fini de manger, le serveur a posé sur la table, quelque chose qui ressemblait à une serviette. En regardant de plus près, la jeune maman était interloquée. La serviette était en réalité un chèque plié de 1000$, accompagné d’une note avec la mention : « Pour votre joli bébé ». En réalisant, ce qu’elle avait entre les mains, ses larmes ont coulé et le bonheur qu’elle a ressenti était indescriptible.

Les parents refusent l’avortement

Ce cadeau aussi généreux qu’inattendu a aidé Sara et Chris à couvrir une partie des dépenses médicales de Brody. La toute dernière opération a permis à la lèvre du petit d’être réparée et le professionnalisme des chirurgiens a fait en sorte que le bébé soit capable de manger et de parler sans souci dans l’avenir.

Le fait de voir cet enfant joyeux avec un avenir sans doute prometteur aux côtés de parents aussi merveilleux, nous rappelle à quel point un seul geste peut changer tant de choses dans la vie d’un être humain. Un geste qui a été sans le moindre doute, empli d’humanité, de générosité et d’amour.