« On ne peut arrêter d’être mère ». Une mère âgée de 98 ans s’installe en maison de retraite pour prendre soin de son fils âgé de 80 ans !

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

On entend souvent dire qu’être mère est un travail à temps plein, que cela soit avant, pendant ou après la grossesse, le rôle de la mère ne s’arrête pas, bien au contraire, ses responsabilités et attentions ne cessent de grandir avec la croissance de son enfant. Elle l’accompagne depuis ses tous premiers pas jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge adulte. Sommes-nous réellement conscients de l’étendue de cet amour et bienveillance ?

Un amour unique en son genre

En plus de représenter la toute première figure féminine dans la vie d’un garçon, la mère est aussi pour lui la base de l’image qu’il se fera bien plus tard de l’idéal féminin et vice-versa : la mère quant à elle projette sur son fils l’idéal masculin qu’elle a certainement toujours convoité et qu’elle n’a peut-être jamais pu obtenir dans sa vie. Elle peut aussi s’attendre à recevoir de sa part tout l’amour et attention qu’elle n’a pas eu l’opportunité d’expérimenter.

La relation qui unit les deux est très forte et particulièrement profonde, bien que toutes les mères ne l’expriment pas de la même manière, dépendant de leur caractère, de leur vécu sentimental mais aussi de la nature de l’affection maternelle éprouvée.

Il y a plusieurs types de rapports mère-fils dont nous pouvons citer celui où les deux peuvent être très fusionnels et où la mère fera en sorte que son petit regorge d’énergie et de pensées positives, elle le hissera toujours vers le haut et ne supportera jamais qu’on le rabaisse. C’est généralement le profil qui a le plus de chances de donner naissance à des hommes accomplis.

D’un autre côté, nous pouvons trouver, entre autres, un profil de relations où la surprotection, partant certes d’une bonne intention mais se basant sur l’anxiété et l’angoisse permanentes, ayant pour conséquence de faire naître chez le fils un manque évident d’assurance et a comme effet inéluctable la création d’une personnalité faible, pessimiste et incapable de faire face aux problèmes de la vie.

Ada, une femme qui n’a pas pu cesser d’être mère

Ada Keating est une femme de 98 ans vivant à Liverpool, au Royaume-Uni et son histoire n’a rien d’anodin car elle a décidé d’emménager dans une maison de retraite où habitait, depuis plus d’un an, son fils Tom âgé de 80 ans.

Une mère âgée de 98 ans s’installe en maison de retraite pour prendre soin de son fils âgé de 80 ans

Tom Keating avait été pris en charge à la maison de retraite de Moss View en 2016 parce qu’il avait besoin de recevoir une aide médicale permanente. Et c’est dans l’objectif de s’occuper de lui que sa mère, ancienne aide-soignante, a pris la courageuse décision d’y emménager chose qui ne pouvait que ravir Tom qui ne s’était jamais marié et qui avait donc jusque-là vécu toute sa vie aux côtés de sa mère.

 Une mère âgée de 98 ans s’installe en maison de retraite pour prendre soin de son fils âgé de 80 ans

Une relation qui n’a laissé personne indifférent

Ce lien pour le moins spécial qui unit Ada et Tom n’a pas pu passer inaperçu, même l’équipe médicale de l’EMS avait remarqué à quel point ils étaient inséparables. Touché par ce flot d’affection qui submergeant l’établissement dont il est le président, Mr. Philip Daniels fait en sorte qu’on subvienne à tous leurs besoins et qu’on fasse en sorte que le temps qu’ils passent ensemble soient pour eux une source de gaieté et de bien-être, ce qui semble déjà être le cas puisqu’ils adorent passer leur temps à jouer ou à regarder des séries télévisées.

Une mère âgée de 98 ans s’installe en maison de retraite pour prendre soin de son fils âgé de 80 ans

Ce qui est d’autant plus extraordinaire, c’est la façon dont cette nonagénaire veille sur son fils, car visiblement le temps n’a absolument pas altéré ses petites attentions de maman ni la façon dont elle les exprime. Elle ne manque jamais par exemple de souhaiter bonne nuit à Tom ni à l’appeler pour qu’il prenne son petit déjeuner car pour elle : « on n’a arrête jamais d’être maman ».

Une mère âgée de 98 ans s’installe en maison de retraite pour prendre soin de son fils âgé de 80 ans

Tom n’étant que le fils aîné, ses deux sœurs lui rendent régulièrement visite ainsi qu’à leur mère, et après chaque visite ils partent le cœur serein de les voir ne pas se quitter et prendre soin l’un de l’autre constamment.

Une mère âgée de 98 ans s’installe en maison de retraite pour prendre soin de son fils âgé de 80 ans

Ada, comme beaucoup d’autres mères, est capable de tout faire pour son fils. Toutefois, et c’est ce qui rend son histoire exceptionnelle, elle a pu aller jusqu’au bout des choses et prouver une bonne fois pour toutes que le sentiment de maternité ne plie pas sous le poids des années.