Les 9 problèmes psychologiques dont souffrent les enfants de parents pauvres

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Le lien qui unit un enfant à ses parents est inconditionnel. Il se construit via l’apprentissage de la vie et l’éducation que ses parents lui offrent. En effet, les parents ont un rôle essentiel dans le domaine affectif et dans la construction de leurs enfants. Toutefois, certains comportements qu’ont les parents engendrent des problèmes psychologiques chez leur progéniture.

Effectivement, les seuls témoins des maux des parents sont les enfants car ils subissent les disputes, la séparation, les comportements autodestructeurs et les problèmes financiers. Ces derniers impactent réellement la santé psychique de l’enfant notamment le fait d’être confronté à la pauvreté. Au-delà, d’être privé de certaines choses matérielles de la vie dont les autres bénéficient, l’enfant doit faire face à l’angoisse de ses parents et à bien d’autres sentiments négatifs qui affectent son développement personnel.

Les 9 problèmes psychologiques liés à un parent pauvre

  1. L’anxiété et la dépression

Un parent qui surveille et critique constamment les moindres faits et gestes de son enfant provoque chez lui de l’angoisse, et à long terme, une dépression. En effet, la surprotection, la critique, au même titre que l’abandon, amène un enfant à douter de lui et de ses capacités.

  1. L’incapacité à se relaxer

Lorsqu’un parent exerce une pression permanente sur son enfant et sur l’image qu’il renvoie, ce dernier se sentira incapable de se détendre et d’agir naturellement. L’enfant aura l’impression de ne pas être à la hauteur et il deviendra un adulte perpétuellement tendu.

  1. Les toxicomanies dangereuses

Le fait de faire ressentir à son enfant qu’il crée des problèmes ou qu’il est un gouffre à argent l’incitera peut-être à avoir des comportements autodestructeurs, comme de la dépendance à des substances prohibées. De même, s’il voit un de ses parents sous le coup de la drogue ou de l’alcool pour fuir un quotidien difficile, l’enfant reproduira la même chose en grandissant.

  1. Le manque d’estime de soi

À chaque fois qu’un parent compare son enfant à quelqu’un d’autre, il diminue l’estime de soi de son enfant. Un complexe d’infériorité peut alors surgir et l’enfant se développera avec une faible estime personnelle, en se comparant et en jalousant continuellement autrui.

  1. Le manque de confiance

Même s’il est nécessaire d’apprendre à un enfant de se méfier des inconnus, il ne faut pas lui dire constamment qu’on ne peut pas faire confiance à quelqu’un. Cela peut affecter ses relations futures, tant dans le domaine personnel que professionnel.

  1. La restriction des talents et des initiatives

L’enfance est le moment des rêves et des idées. Alors, quand un parent dit à son enfant qu’il n’est pas réaliste et refuse de le soutenir, l’enfant va se braquer. Il va renoncer à ses rêves en minimisant ses talents et en évitant de prendre des initiatives pour correspondre aux attentes de ses parents.

  1. La culpabilité

Beaucoup de parents se sacrifient pour leurs enfants. Toutefois, lorsque cela devient une manière de culpabiliser l’enfant, ce dernier va penser qu’il ne mérite rien et qu’il est un problème. Ce sentiment de culpabilité et cette impression d’être indigne le suivra dans sa vie d’adulte.

  1. La répression des sentiments

L’enfant est disposé pour imiter le comportement de ses parents, alors quand il voit un parent qui cache ses sentiments et manque de sensibilité, il fera la même chose. De même, dire continuellement à son enfant d’arrêter de pleurer ou de se plaindre lui fait croire que ses sentiments ne sont pas valides. L’enfant devenu adulte réprimera ses sentiments et il aura des difficultés dans ses relations avec les autres.

  1. Le manque d’indépendance 

Un parent pauvre ne peut pas forcément offrir à son enfant la possibilité de pratiquer des activités extra-scolaires avec d’autres enfants de son âge. Et, ce manque de relations sociales peut créer chez l’enfant un manque d’indépendance car il se sentira perdu ailleurs que dans son foyer et craintif vis-à-vis du moindre changement.