Voici les symptômes du cancer du col de l’utérus, chaque femme doit savoir cela !

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

D’après des statistiques réalisées sur la base d’études récemment menées, le cancer du col de l’utérus est l’un des cancers gynécologiques le plus fréquent. Cependant, il n’y a pas lieu de s’inquiéter car les médecins affirment que les taux de guérison de ce type de cancer sont élevés, pour autant qu’il soit détecté à temps !

Comme nous le savons tous, l’utérus est un organe féminin essentiel à la reproduction. Il peut néanmoins être la cible de nombreuses tumeurs cancéreuses et provoquer ainsi le cancer du col de l’utérus ou de l’endomètre. Dans cet article, nous allons nous concentrer sur les symptômes et les facteurs de risque du premier.

Parmi les nombreux symptômes possibles du cancer du col de l’utérus, voici les sept qui font partie des plus fréquemment rencontrés :

  1. Pertes vaginales inhabituelles

Celles-ci peuvent indiquer la présence de ce type de cancer. En effet, lorsque qu’il commence à se propager dans le col de l’utérus, les cellules localisées dans la paroi utérine sont évacuées au fur et à mesure, ce qui provoque des sécrétions aqueuses anormales.

  1. Apparitions de verrues

Internes ou externes, ces verrues peuvent être un signe de plusieurs maladies possibles telles que la maladie due au virus du papillomavirus, qui peut mener à un cancer du col de l’utérus.

  1. Douleurs et saignements

Les douleurs et saignements sont typiquement des symptômes de ce type de cancer. Pourquoi ? En réalité, la propagation du cancer peut assécher, voire fissurer les parois du col de l’utérus. Les saignements peuvent également se produire au niveau de la vessie ou du rectum. En d’autres termes, si vous remarquez des saignements en dehors de votre période de menstruation, consultez un gynécologue le plus vite possible !

  1. Anémie

L’anémie est généralement causée par des saignements excessifs. Si vous vous sentez constamment fatiguée tandis que vos habitudes alimentaires n’ont pas changé ou encore si votre cœur bat trop rapidement après un effort physique quelconque, il se pourrait que vous soyez anémique. Comme dit précédemment, l’anémie peut être causée par des saignements extrêmes, ce qui peut signaler la présence d’un cancer du col de l’utérus.

  1. Problèmes urinaires

L’apparence de votre urine et vos habitudes urinaires peuvent également indiquer un cancer du col de l’utérus. Si vous remarquez des changements étranges quant à la fréquence à laquelle vous urinez, si vous ne pouvez contrôler votre vessie (incontinence urinaire) ou si vous voyez un changement de couleur, demandez l’avis d’un spécialiste !

  1. Douleurs constantes au niveau du dos, des jambes ou des hanches

Lorsque le col de l’utérus est enflé, il peut entraver le bon fonctionnement des organes internes tels que les reins ou la vessie. Les vaisseaux sanguins peuvent se trouver compressés, rendant ainsi la diffusion du sang jusqu’aux jambes et jusqu’au bassin difficile. Les chevilles et les jambes sont alors enflées et douloureuses.

  1. Perte de poids

Nous savons tous que n’importe quel cancer peut provoquer une diminution ou une suppression de l’appétit, le cancer du col de l’utérus ne fait donc pas exception. Le gonflement du col peut compresser l’estomac, ce qui amoindrit l’appétit provoquant ainsi une perte de poids sérieuse.

Remarque : Ne paniquez pas ! Ces symptômes ne signifient pas nécessairement que vous souffrez d’un cancer du col de l’utérus. Si vous remarquez l’apparition de certains symptômes, restez calme et consultez un médecin dans les plus brefs délais.

Quels sont les facteurs de risque ?

Le cancer du col de l’utérus est généralement détecté chez les femmes âgées de 45 ans à 65 ans, mais il peut également s’observer chez des femmes plus jeunes ou plus âgées. Le tabac est également un facteur, tout comme le tabagisme passif !
Bien entendu, les rapports sexuels non protégés et les partenaires multiples sont à éviter. Il suffit d’un contact avec la peau et les muqueuses pour que la transmission se fasse.
Enfin, un système immunitaire affaibli augmente le risque de développer ce cancer.

Étant donné que les infections sexuellement transmissibles sont les causes les plus courantes d’un cancer du col de l’utérus, il est important de connaître les signes et symptômes de ce cancer. Il vous est vivement conseillé de vous faire dépister une fois par an grâce à un frottis qui permet un examen des cellules du col de l’utérus.