9 choses que les hommes ne supportent pas chez les femmes Surtout la dernière !

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici
Des fois vous faites ces petits trucs qui ont le don de l’horripiler. Ces petites piques du quotidien, ou certaines de vos habitudes. Et si vous lâchiez du lest de temps en temps (oui, vous !) ? Parce que les hommes et les femmes ne viennent pas de la même planète, et que parfois on pousse le bouchon un peu trop loin Maurice, on vous fait la petite voix désagréable dans votre tête, oui celle qui, tout doucement, vous dit : arrête, tu abuses là.



 

1. Quand tu lui piques ses frites

Oui, parce que comme tu es “censée” être au régime depuis 6 mois, tu n’assumes pas du tout ton envie de gras. Alors tu attends sagement que Doudou commande pour piquer innocemment dans son plat, parce que ça déculpabilise. A chaque fois tu lui fais le coup avec ta misérable salade et tu le frustres : laisse-lui donc ses frites… Et arrête ton régime !

2. Quand tu fais ta jalouse

Et t’étais où ?” “Pourquoi t’as pas répondu à mes messages ?” “C’est qui elle ?“. Quand tu te mets en mode gestapo tu peux vraiment être insupportable. Le pire c’est que, par dessus le marché, tu t’emportes parce qu’il ne comprend pas la raison de ces soudaines crises de jalousie… Et puis tu aimerais bien qu’il soit aussi un peu jaloux de temps en temps, juste pour t’assurer qu’il est fou de toi (ambiguïté féminine bonjour !). Franchement, si tu n’as pas confiance en lui, passe ton chemin. Sinon, fiche la paix à ce pauvre bougre.

3. Quand tu rabâches le même reproche depuis 3 ans

L’anniversaire qu’il a raté en ce 14 août 2015 est un peu ton arme fatale. Multi-usage, elle est ultra pratique car tu peux l’utiliser en toutes circonstances : “On peut inviter mes parents à dîner ? – Oh non, ça me rappelle trop mon anniversaire” ou bien “Tu m’offres cette petite robe ? Ça rattrapera mon anniversaire d’il y a deux ans.” Bref, c’est vraiment génial, mais attention à ne pas trop abuser de ton petit joujou, le retour de couperet pourrait vraiment faire mal.

4. Quand t’as un truc en travers et que tu lâches pas le morceau

ET QUE TU LE LAISSES SOUFFRIR. Oui, car lui va se creuser les méninges jusqu’à la mort pour savoir CE QU’IL A FAIT DE MAL. Et toi, cruelle, tu le laisses mariner sans scrupules : “Qu’est-ce qu’il y a. – Rien.” “Ça va? – Ouais, ça va.” “Mais t’es sûre? – Laisse tomber.” Le pauvre est au bord du suicide, satisfaite ?

5. Quand tu utilises les réseaux sociaux pour le manipuler

Ou ton portable. Un autre de tes moyens favoris pour lui en faire baver. Tu ne vois pas de quoi on parle ? Mais si ! Quand, fâchée, tu fais ta diva et part au lit en claquant la porte, et que trois secondes plus tard il te voit raconter ta vie sur les réseaux sociaux – PIRE sortir une citation à trois euros que t’as trouvée sur 1001-citations pour exprimer ton désespoir. C’est moche.

6. Quand tu lui fais le coup de la rupture tous les quatre matins

ET QUE TU LE LAISSES SOUFFRIR – décidément. Juste pour lui donner une bonne leçon, tu brandis le coup de la rupture et lui broies le cœur à la machette parce qu’il n’a pas nettoyé la machine à café. Vraiment ? Attention à ne pas émousser ta lame pour des broutilles et finir comme l’enfant qui criait au loup…

7. Quand tu envahis son intimité

Par là on entend au sens large aussi bien l’armoire à chaussures que son portable ou bien ses soirées entre potes. Si toi tu as bien besoin de retrouver tes amies, tu imagines bien que c’est réciproque, non ? Alors, même si tu trouves qu’Arnaud est un cochon qui salit tout, que Nico va forcément lui faire fumer une cigarette, ou que Léo lui dira qu’être en couple c’est ringard, tu arrêtes de te croire indispensable et le laisses tranquille.

8. Quand tu monopolises la salle de bain

Dans ta grande magnanimité, tu lui as déjà concédé le 1/4 de la dernière étagère tout en haut, il manquerait plus qu’il veuille se brosser les dents pendant que tu te lisses les cheveux ! Alors qu’il te faut plus d’une heure pour te préparer, le pauvre doit se récurer de fond en comble et se faire tout beau en 15 minutes top-chrono. Normal qu’il s’énerve le garçon. Et en plus tu oses t’indigner quand il te demande “T’as bientôt finiiiiii ?“. Attention, la révolte n’est pas si loin.

9. Quand tu critiques tout et n’importe quoi

Dieu sait pourquoi, tu es de mauvais poil, tu critiques, tu critiques, tu critiques. Force est de reconnaître que, la plupart du temps, les hommes sont beaucoup moins mauvaises langues que leurs congénères féminins, et ont leur manière bien à eux de régler les problèmes. Alors on se réserve avec les copines la session critique et potins où on ouvre nos chakras et on déverse toute notre haine du monde et nos frustrations, parce que lui ne comprend pas notre délire, et qu’il s’en fout royalement.