Ne mettez jamais ceci dans vos parties intimes !

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Les lubrifiants intimes sont utilisés pour faciliter certains rapports et en pimenter d’autres. Ils ont pour but de lubrifier les muqueuses et d’atténuer les douleurs qui peuvent subvenir durant un rapport.

Les lubrifiants vendus dans le commerce sont généralement à base d’eau ou de silicone et sont compatibles avec le port du préservatif. Cependant, certaines composantes de ces produits peuvent être nocives pour les parois vaginales.

Pourquoi utiliser un lubrifiant intime ?

Qu’il s’agisse d’une utilisation pratique pour remédier à une sécheresse ou un usage pour le plaisir, le lubrifiant intime permet de lier l’utile à l’agréable car il favorise la pratique de rapports moins douloureux et plus agréables. Cette pratique étant ancrée dans les mœurs, il est désormais possible de trouver ces produits en pharmacie et en grandes surfaces.

Les lubrifiants à base d’eau sont idéals pour les petits budgets car ils ne sont pas chers et sont compatibles avec les préservatifs. Ils ne tâchent pas et sont inodores, cependant il n’est pas possible de les utiliser sous l’eau car ils se dissolvent rapidement.

Les lubrifiants contenant de la silicone ont la particularité de lubrifier cinq fois plus que les lubrifiants à base d’eau et leur effet dure plus longtemps, c’est la raison pour laquelle ils sont plus chers. De plus, ils sont tout à fait compatibles avec les plaisirs gourmands et les jeux sexuels car ils ne s’évaporent pas sous la douche.

Initialement, la lubrification chez la femme a lieu de manière naturelle car l’excitation sexuelle entraîne une humidification des parois grâce à la sécrétion d’eau provenant des vaisseaux sanguins. Cependant, il arrive que cette lubrification ne soit pas suffisante, on parle alors de sécheresse vaginale.

Le gynécologue Docteur David Elia affirme que « fondamentalement, l’ajout de lubrifiant intime est essentiel pour un rapport sexuel harmonieux, indolore et agréable, et pour optimiser le rapport par un orgasme. Sans cette lubrification, le rapport sera désagréable voire douloureux et peut conduire à des saignements ».

Les inconvénients des lubrifiants intimes

Malgré leurs avantages pour assurer un rapport agréable et sans douleurs, certains lubrifiants peuvent être nocifs pour la santé car ils contiennent des ingrédients qui peuvent avoir des conséquences sur la santé.

Ces substances peuvent déséquilibrer le pH des parties intimes de la femme, augmenter le risque d’infection et de contraction d’une bactérie ou d’un champignon.

  • Les parabènes

Il s’agit de conservateurs que l’on retrouve essentiellement dans les produits cosmétiques industriels qui permettent de lutter contre de nombreuses bactéries.
Ils sont connus pour être susceptibles de provoquer de nombreuses allergies lorsqu’ils entrent en contact avec la peau et de perturber le système endocrinien, hormonal et reproductif.

Face à ces effets indésirables, les fabricants ont été obligés de substituer les parabènes par des conservateurs naturels qui permettent une bonne conservation du produit et une dégradation ralentie. De plus, il est utile de noter qu’il est également possible de trouver des parabènes naturels dans certains aliments tels que le methylparaben que l’on retrouve dans les myrtilles.

  • La benzocaïne

Cet anesthésique fait partie de la composition de certains produits souvent utilisés pour soulager des douleurs causées par des démangeaisons, des maux de gorge, des poussées dentaires. Il est également utilisé dans certains gels lubrifiants pour agir comme un désensibilisateur durant les rapports sexuels.

Le Ministère fédéral de la Santé au Canada affirme qu’il existe un lien entre la benzocaïne et la méthémoglobine, une maladie du sang qui réduit la capacité des globules rouges à transporter l’oxygène dans le corps. Des symptômes tels que la fatigue, les nausées et l’essoufflement peuvent apparaître après l’application du produit. A ce jour, onze cas ont été rapportés au Canada.

Les personnes les plus susceptibles d’être atteintes de cette maladie sont les nourrissons, les personnes atteintes d’inflammation de la muqueuse après l’application du produit et les personnes souffrant de troubles cardiaques.

Pour éviter de prendre des risques, il est conseillé de favoriser l’utilisation de gels lubrifiants naturels, notamment ceux qui sont certifiés bio et qui contiennent essentiellement de l’aloé vera et de l’huile de lin.  Ils respectent le pH de la zone intime et les muqueuses vaginales.

Les huiles végétales sont également une option saine et sans danger pour lubrifier vos parties intimes. Pensez à l’huile de noix de coco. Elle diffuse une odeur très agréable et s’élimine naturellement tout en préservant la flore vaginale.