La réputation des français selon leurs régions en 13 cartes hilarantes

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Les Auvergnats seraient radins, les Bretons alcooliques, les Corses terroristes… Les généralités vont bon train. Voici un petit tour d’horizon de la réputation que se sont forgé 13 populations différentes à travers la France. A prendre, bien sûr, au second degré.

1/ Le Breton

Le Breton serait très fier de sa culture, (il ne tarit pas d’éloges sur son pays lorsqu’il en est en dehors !) aurait un caractère bien trempé, légèrement borné, et une tendance prononcée à abuser des breuvages alcooliques… Il serait aussi un peu rustre et peu bavard, allusion sans doute au vieux loup de mer que l’on dépeint souvent. Mais on parle moins de sa capacité de travail, aujourd’hui encore reconnue, de son goût pour le voyage (on retrouve un breton un peu partout dans le monde), son accueil plus que chaleureux et son sens de la fête.

LA FRANCE VUE PAR LES BRETONS :

La France vue par les bretons

2/ Le Basque

Le Basque serait doté d’une force à toute épreuve, fier de son pays et de sa gastronomie très diversifiée, droit et courageux mais un peu fourbe, parfois. Et il aurait la réputation de ne pas avoir un humour démesuré… Si l’on en croit les préjugés sur la population du Sud, le basque serait, tout comme son ami le Corse, un peu flemmard sur les bords…

LA FRANCE VUE PAR LES GENS DU SUD :

La France vue par les gens du sud

3/ Le Corse

Le Corse serait sombre, têtu et macho, peu aimable envers les touristes (surtout s’ils sont parisiens) qui viendraient à visiter sa précieuse île de beauté, enclin à faire sauter quelques bombes par ci-par là pour les effrayer ! Mais le Corse saurait aussi être généreux et attentif au bien-être de sa famille, très importante pour lui. Il a aussi la réputation d’être un tantinet susceptible et d’avoir le sang chaud, surtout si on le provoque… Une vraie force de caractère, en somme.

LA FRANCE VUE PAR LES CORSES :

La France vue par les Corses

4/ Le Savoyard

Le Savoyard serait peu accueillant, froid comme ses belles montagnes enneigées, un peu rustre sur les bords et légèrement conservateur. Evidemment, on ne peut cacher son attrait pour la nature, son goût pour la montagne, et sa dextérité au ski. Bon vivant, ne refusant jamais un petit verre de génépi, le savoyard est gourmand et sait apprécier la gastronomie de son pays a sa juste valeur (surtout la tartiflette, la raclette, la fondue, la croziflette et autres plats riches en fromage !).

LA FRANCE VUE PAR LES SAVOYARDS :

La France vue par les savoyards

5/ L’Auvergnat

L’Auvergnat serait radin (ou peut-être plutôt économe ?), âpre au travail, friand de soupe au lard saupoudrée d’une quantité astronomique de pain, et un peu naïf. Cela dit, selon la prose de Brassens, il serait également plein de bonnes intentions, accueillant et généreux.

LA FRANCE VUE PAR LES AUVERGNATS :

La France vue par les auvergnats

6/ Le Parisien

Si Paris n’est pas une région, le Parisien est une espèce à part… Il serait snob, pressé, peu avenant, dédaigneux et râleur. Pas procédurier pour un sou, le parisien détesterait suivre les règles et oserait en enfreindre pas mal. Un brin impatient, le Parisien considère la province comme territoire de ploucs et trouve sa ville la plus belle du monde, même s’il n’a pas voyagé dans la moitié. On ne saurait lui en vouloir.

LA FRANCE VUE PAR LES PARISIENS :

REPUTATIONS REGIONS

7/ Le Normand

Le Normand n’est pas bavard, il n’aimerait pas les excès de langage. Mieux vaut se taire que parler pour rien dire, penserait-il ainsi. De prime abord, le Normand ne serait pas d’un enthousiaste affolant, faisant preuve d’une réserve que beaucoup prendraient pour de la froideur. Le Normand aurait horreur de l’abstrait, lui préférant le réel. Il est aussi excellent marchandeur, et sait attendre les bonnes opportunités. Prudent et méfiant, le Normand serait un tantinet vicieux, ou plutôt sarcastique.

LA FRANCE VUE PAR LES NORMANDS :

La France vue par les normands

8/ L’Alsacien

Doué pour les langues étrangères, indécis (avec ses changements de nationalités intempestifs), carré et procédurier, l’Alsacien semble avoir peu de sang français ! Travailleur et économe, l’Alsacien se distingue par son calme et son sens des valeurs. Adepte de bonne gastronomie, il peut aussi se transformer en véritable fêtard quand on lui propose un peu de schnaps! Bien moins susceptible que le Corse, l’Alsacien le prendra toutefois très mal si on le traite d’Allemand…

LA FRANCE VUE PAR LES ALSACIENS :

La France vue par les alsaciens

9/ Le Vendéen

Le Vendéen est réputé pour être indépendant, amoureux de l’agriculture, robuste et courageux. Stable et de confiance, il serait l’homme du devoir par excellence. Cela dit, il serait aussi défiant et taciturne, légèrement rancunier, et peut enclin à quitter sa région même s’il sait qu’ailleurs, il fait aussi bon vivre…

LA FRANCE VUE PAR LES VENDÉENS :

La France vue par les vendeens

10/ Le Cht’i

Le gars du Nord, comme certains aiment à l’appeler, est un personnage sympathique, chaleureux, qui aiment être entouré de ses (nombreux) amis, amateur de (nombreuses) bières par excellence, un peu alcoolique sur les bords comme son copain breton, légèrement rustre, qui a la réputation d’être naïf, crédule et parfois, un peu ignorant… Et Les Inconnus ajouteront : au chômage !

LA FRANCE VUE PAR LES GENS DU NORD :

La France vue par les gens du nord

11/ Le Languedocien

Homme d’action, le Languedocien est fier, digne, et amoureux de sa région. Il serait un peu vaniteux, légèrement susceptible et pourrait vite se monter sur ses grands chevaux si on l’attaque. Son fort caractère, saupoudré d’un peu de vantardise propre aux habitants du sud, resterait toutefois noble, sachant prendre des risques. Il serait aussi indépendant, ambitieux, et aurait toujours l’envie d’être premier !

LA FRANCE VUE PAR LES TOULOUSAINS :

La France vue par les toulousains

12/ L’Ardennais

L’Ardennais aurait la réputation d’être un peu agressif, légèrement adapte de l’alcool et rustre. Fier de sa région, il la quitterait pourtant bien rapidement pour aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte, ce qui la laisserait un brin déserte…

LA FRANCE VUE PAR LES ARDENNAIS :

La France vue par les ardennois