30% des hommes sont prêts à violer une femme s’ils ont la certitude qu’il n’y aura aucunes poursuites judiciaires

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

une étude franco-canadienne révèle que 30% des hommes sont prêts à violer une femme s’ils ont la certitude qu’il n’y aura aucunes poursuites judiciaires.

En effet, une étude franco-canadienne révèle que 30% des hommes sont prêts à violer une femme s’ils ont la certitude qu’il n’y aura aucunes poursuites judiciaires.
Les hommes sont-ils tous des violeurs ? Selon une étude franco-canadienne menée par Massil Benbouriche la majorité d’entre eux seraient prêts à passer à l’acte.

30% des hommes prêts à commettre un viol ! 

30% des hommes pourraient violer une femme. C’est le résultat d’une enquête menée par Massil Benbouriche, docteur en psychologie et criminologie à l’université de Montréal et de Rennes 2.

Révélée par Les Inrocks cette étude révèle les comportements des hommes face aux femmes. 150 hommes âgés de 21 à 35 ans et n’ayant jamais commis d’agressions sexuelles ont été interrogés pour l’enquête. Le docteur Benbouriche les a ensuite répartis en deux catégories.

D’un côté ceux qui étaient alcoolisés et de l’autre ceux qui ne consommaient pas d’alcool. Il leur a ensuite passé une bande sonore racontant l’histoire de Martin et Marie. D’après le récit d’Europe 1 Martin et Marie sont en soirée et commencent à s’enlacer. Martin veut aller plus loin avec Marie mais celle-ci refuse.La réaction des jeunes hommes face à une situation de refus !

A ce stade les jeunes hommes doivent répondre à une série de question. 50% d’entre eux déclarent qu’ils seraient prêts à user de stratagèmes pour amener Marie à avoir une relation sexuelle. Et 30% d’entre eux seraient même prêts à violer Marie s’ils avaient la certitude qu’il n’y aurait aucune plainte ni poursuites judiciaires.

Ce taux monte même à 60% pour le groupe de jeunes hommes alcoolisés. Cela révèle que la culture du viol est imprégnée dans l’esprit des jeunes hommes d’après les conclusions de cette étude.

Les victimes sont trop peu à porter plainte !

 

En France d’après le Collectif féministe contre le viol seules 13% des victimes de viol portent plainte. D’autre part 1% des plaintes seulement donnent lieu à une condamnation. Cela reste trop peu alors que le Collectif estime à 86 000 le nombre de victimes de viol ou de tentative de viol chaque année.

Une étude de l’Observatoire de la délinquance révèle le portrait-robot des victimes de viol à Paris. Il s’avère qu’une sur deux connaît son agresseur et que trois quarts des agressions ont lieu dans des endroits privés (appartements). Par ailleurs, comme le révèle également l’enquête de Massil Benbouriche une fois sur deux la victime est alcoolisée.

La majorité des victimes sont des femmes en moyenne âgée de 30 ans. Cependant ce sont les moins de 25 ans qui sont les plus victimes de viols.


Scroll To Top