Coupe du monde 2018 : la Russie compte exterminer tous ses chiens et chats errants avant l’évènement !

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Pour accueillir en bonne et due forme de grands évènements internationaux, comme la coupe du monde de la Fifa ou encore les Jeux Olympiques, le pays hôte se doit toujours de tout préparer à l’avance : des différentes infrastructures au grand nettoyage des villes concernées ! En effet, il est important de faire bonne figure, même si parfois, à force de vouloir être parfait, on finit par s’attirer les foudres du reste du monde…

Vous savez sans doute que la Russie accueillera cette année la coupe du monde du football 2018. Et pour préparer cet évènement, le pays a pensé bien faire en commençant par exterminer tous les animaux errants pour « nettoyer » les villes !

Faire « le ménage » :

C’est ce que souhaite effectuer la Russie à travers les onze villes qui hébergeront les rencontres de la Mondial 2018 avant même l’arrivée des supporteurs et des équipes internationaux. Pour cela, elle compte effectivement éliminer tous les chiens errants qui sont très répandus dans le pays…

Si ce projet a d’abord été dénoncé par les refuges et les centres d’accueil pour animaux locaux, de nombreuses organisations protectrices des animaux ont décidé de protester, notamment contre les méthodes « barbares » utilisées pour mettre fin à la vie de ces chiens, le côté immoral de cette pratique, et même aussi son inutilité !

La chasse est ouverte…

Écœurée, Nadejda Sergueeva, une bénévole dans un refuge pour animaux de Volgograd, une ville qui accueillera quatre matchs de la mondiale, raconte comment les chasseurs de chiens avaient exterminé tous les chiens errants dont elle et ses collègues s’occupaient… Tous, sauf un, « parce qu’il était attaché », expliquait-elle à Radio Free Europe / Radio Liberty. « Ils ont tous été capturés, malgré le fait qu’ils avaient des colliers. Les vigiles nous ont raconté qu’ils ont entendu des glapissements, et quand ils sont sortis les chiens étaient déjà chargés dans la camionnette ».

Et malgré les tentatives de récupération et les protestations, la fondation pour la défense des animaux apprend que les chiens ont été tous tués le jour même…

Nadejda Sergueeva explique pourtant que l’association avait déjà pris des mesures pour s’occuper de ces animaux : ils étaient stérilisés, épucés, vaccinés… et ils avaient même des colliers avec un numéro de téléphone en cas de problème.

Les chiens errants considérés comme « sales » !

En Russie, les chiens errants ont toujours fait partie du décor, tellement ils sont répandus. Il faut dire que ces animaux ont même su s’adapter à leur environnement, en prenant le métro, en attendant le feu rouge avant de traverser la rue… Mais pour les autorités, ils sont « sales » et ils risquent de mordre un spectateur ou un joueur qui pourrait alors porter plainte auprès de la Fifa !

Pour elles, la solution reste de les exterminer, d’autant plus que cela rapporte gros…

Un marché bien lucratif

Rien que pour la ville de Volgograd, 12 millions de roubles, soit environ 170 000 euros, ont servi à abattre les animaux errants en 2017, un marché lucratif remporté par une fourrière dirigée par un certain Konstantin Epifanov. Mais dans d’autres villes hôtes, plus de 100 millions de roubles (soit 1,4 million d’euros) ont été alloués au problème…

Pour la méthode d’extermination, elle a été déjà utilisée durant les jeux de Sotchi. Il s’agit en fait d’offrir des primes entre 6 et 9 000 roubles (entre 85 ou 130 euros) par cadavre d’animal tué et rapporté par les « chasseurs de chiens ». Et comme ils sont bien chers payés, ces derniers ne lésinent pas sur les moyens de mettre à mort un chien errant, notamment avec des sarbacanes empoisonnées à la ditiline qui assurent une mort lente et douloureuse aux animaux ciblés…

Une solution proposée :

Pour une somme aussi faramineuse, les défenseurs des animaux estiment qu’il est vraiment inutile d’exterminer ces animaux. Pourquoi ne pas s’en servir pour les stériliser, les vacciner et les placer dans un endroit sûr ne serait-ce que le temps que durera la coupe du monde ? Malheureusement, les principaux intéressés font la sourde oreille étant donné que les « chasseurs de chiens » ont tout intérêt à conserver leur gagne-pain.

D’après Andreï Timeskof, journaliste et président de la Fondation de protection animale Dobry Mir, ils sont capables de tout pour gagner de l’argent, quitte à tuer des chiens domestiques ! Ils seraient même allés jusqu’à menacer de mort cette défenseuse des animaux et à la faire peur, par exemple en faisant exploser sa boîte aux lettres il y a seulement un mois…

Mais les associations protectrices des animaux ne comptent pas baisser les bras. Elles ont par exemple déjà posté une pétition sur Change.org pour mettre fin au massacre et qui a compte déjà près de 865 000 signatures actuellement.