Des barbares sacrifient un sanglier pour qu’il se fasse attaquer sauvagement par des chiens fous.

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

On parle ici de combats de chien d’un nouveau genre

Depuis quelques années, il y a de plus en plus de gens qui militent afin de faire respecter les droits des animaux. Or, il reste encore beaucoup de travail et malheureusement, on compte encore beaucoup d’animaux qui doivent subir un traitement tout simplement horrible. 

 Des images captées récemment au Vietnam démontrent d’ailleurs cette triste réalité.
 
Voilà que des combats de chien d’un nouveau genre s’y produisent.

En effet, on parle ici de combats de chien d’un nouveau genre, car ceux-ci impliquent une variante qui ajoute tristement à la cruauté de la chose.

 
 Cette variante, c’est rien de moins qu’un sanglier qu’on jette en guise de pâture aux chiens fous et très agressifs

Alors que le pauvre sanglier ne peut absolument rien faire pour se défendre, les spectateurs qui assistent à la scène hurlent de joie tout en encourageant avec enthousiasme les chiens à massacrer la pauvre bête.

Dès que le pauvre sanglier est libéré de sa cage, le cauchemar ne fait que débuter pour lui.

 Aussitôt, les chiens enragés se jettent sur lui, clairement décidés à le réduire en pièces.
 
 Le sanglier tente du mieux qu’il le peut de hurler sa détresse, mais cela ne fait qu’encourager les chiens à l’attaquer encore plus énergiquement.

Puis, quand le sanglier ne semble plus avoir la moindre once d’énergie, les chiens continuent quand même de s’en prendre à lui, et  ce, jusqu’à ce que l’animal soit à l’article de la mort.

Pour ajouter à l’horreur, ce genre d’événement ne se fait même pas en cachette et à Hanoï au Vietnam, on peut même voir des publicités à cet effet sur le web.

 Un expert dans la défense des animaux, Vu Ngoc Thanh, a voulu dénoncer ce type d’événement.
 
 Ce dernier s’est tout simplement contenté de poser une question à ce sujet et disons-le, c’est une question qui fait grandement réfléchir: “Mais où est l’humanité dans tout ça?”

Aux dires de Than qui préside l’organisation Animals Asia, celui-ci se questionne ouvertement à savoir si un tel type d’activité devrait être toléré dans un pays se disant comme étant civilisé.

Thanh craint notamment que cela puisse créer un précédent qui pourrait être répété dans d’autres pays et ainsi, faire reculer considérablement la cause de la défense des droits des animaux.

 Pour sa part, la police explique que même si plusieurs spectateurs assistent à l’événement, celui-ci aurait été organisé de façon très spontanée et les informations comme quoi des publicités à cet effet auraient circulé seraient fausses.

Toutefois, la police a assuré qu’elle ferait tout en son possible afin de retrouver les têtes dirigeantes derrière cette activité et dans l’éventualité où elles seraient arrêtées par la police, les responsables pourraient faire face à de très graves accusations criminelles.