Le monde découvre un peuple qui vit jusqu’à 120 ans, accouche à 65 ans et n’a jamais souffert de cancer. Voici le secret..

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Qui ne voudrait pas avoir les secrets de longévité, ou la manière de vivre longtemps et en bonne forme ? Les habitants du village Hunza sont la preuve que l’être humain peut vivre vieux et en bonne santé. Ils vivent jusqu’à 120 ans, peuvent avoir des enfants à l’âge de 65 ans et ils n’ont jamais souffert d’un cancer. À travers cet article, découvrez leurs secrets de longévité.

Le Hunza est un petit village qui se trouve à 2400 km d’altitude au nord du Pakistan. Les Hunzakuts sont connus pour leur santé, leur peau claire et leur longévité. Les maladies cardiaques, le cancer, le diabète, l’obésité, les problèmes de pression artérielle et d’autres maladies trouvées dans le monde leur sont presque inconnues.

Hunza, le village d’immortels !

Les habitants de Hunza sont toujours souriants. Ils ont une apparence physique si jeune que beaucoup de personnes sont choquées en découvrant leur âge. Leur aliment privilégié est l’abricot. Le village Hunza est entouré de montagnes et il compte environ 87 000 habitants.

Les Hunzakuts ont une espérance de vie qui dépasse la moyenne de 100 ans. Et la plupart d’entre eux n’a jamais souffert d’aucune maladie. Ils peuvent vivre jusqu’à 160 ans. Ils tombent rarement malades et aucun cas de cancer n’a été diagnostiqué dans la région. De plus, leurs femmes sont capables de donner naissance à l’âge de 65 ans. Vigoureux et courageux, les Hunzakuts disent qu’ils sont les descendants d’Alexandre le Grand et de son armée.

Le secret : ils marchent beaucoup mais mangent peu

Ils marchent beaucoup, jusqu’à 15 à 20 kilomètres par jour. Et ils n’ont que deux repas par jour : le petit déjeuner et le déjeuner. Ces habitants consomment très rarement du poulet ou de la viande, deux fois par an seulement.

Pendant une période allant de deux à quatre mois, ils ne mangent rien et ne prennent que du jus d’abricot sec. C’est une tradition qu’ils respectent depuis l’Antiquité. Ils choisissent une période de l’année où le fruit n’est pas encore mûr. Les médecins assurent que ce régime alimentaire qu’ils suivent ainsi que les périodes de jeûne contribuent à une bonne santé et à une espérance de vie plus longue.

Ce régime se basant sur la consommation de grandes quantités d’abricots offre au corps une protection contre les cancers. Les noyaux d’abricots, qui sont utilisés sous forme d’huile, sont riches en vitamine B17 qui est une arme redoutable contre le cancer. Cette huile est à consommer avec modération et en petites doses. Avoir plusieurs abricotiers est une sorte de prestige pour les familles du Hunza

Malheureusement aujourd’hui, des aliments industriels malsains ont fait leur arrivée dans ce village et le résultat est l’apparition des caries et des problèmes gastro-intestinaux. 

Quels sont les bienfaits des noyaux d’abricots ?

Les chinois étaient les premiers à découvrir les vertus médicinales et culinaires du noyau d’abricot et spécialement les amandes amères abritée derrière la cosse. La chair d’abricot est très riche en fibres, en potassium et en fer. Les noyaux sont quant à eux, riches en vitamine B17  qui est très efficace contre le cancer.

Chaque molécule de la vitamine B17, autrement appelée Amygdaline, est composée de quatre unités : une unité de cyanure d’hydrogène, une unité de benzaldéhyde et deux unités de glucose. Ces unités réunies permettent à la vitamine B17 d’agir directement sur les cellules cancéreuses et ainsi les détruire sans toucher les cellules saines. 

Attention : Les noyaux d’abricots (sous forme d’huile) ou les amandes doivent être consommés avec modération et sous avis médical.