Une psychologue explique : prenez soin de vos frères et sœurs, car ils peuvent être les personnes les plus importantes dans votre vie

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

La fratrie est loin d’être le simple fait d’avoir grandi dans le même ventre ou de partager les mêmes parents, c’est bien plus que cela. Et bien que pouvant être conflictuelles, les relations fraternelles peuvent aussi laisser fleurir des amitiés très solides et indéfectibles, et affectent d’une façon ou d’une autre le développement de la personnalité de l’enfant au sein de sa famille. Si vous avez des frères et sœurs, cet article est pour vous.

L’importance des frères et sœurs

Etant jeunes, nos frères et sœurs sont nos meilleurs amis. Nous avons beau nous fâcher ou nous disputer avec eux, mais nous savons pertinemment qu’au moindre problème qu’ils pourraient avoir, nous serions toujours présents pour les aider.

Malheureusement, nombreux sont les cas où les frères et sœurs, en grandissant, et en menant leurs vies respectives finissent par s’éloigner les uns des autres.
Cela pourrait paraître inévitable, mais selon Margrethe Brun Hansen, pédopsychologue danoise, il n’en est rien, elle va même jusqu’à affirmer que nous sommes tout à fait capables de prévenir cela. D’après elle, ils sont probablement les personnes les plus importantes dans notre vie.

Leur influence sur l’évolution personnelle

Les frères et sœurs ont un rôle capital à jouer dans le développement même de la personnalité de l’enfant, son évolution sociale ainsi que la vision qu’il a de lui-même. Car en réalité, et toujours d’après la pédopsychologue danoise, les relations fraternelles influencent grandement les liens sociaux que l’individu finira par tisser plus tard.

Elle ajoute en disant : « Une relation fraternelle saine sera sans doute la plus importante de votre vie. »

Le rôle fondamental des parents

Si vous avez grandi avec des frères et des sœurs, vous avez dû certainement et bien souvent ressenti la jalousie ou une certaine sensibilité à leur égard, pour la simple et bonne raison que chacun de vous faisait tout son possible pour se faire une place au sein de l’institution familiale. Mais en même temps, le lien qui vous unissait avec eux étaient particulièrement solide et vous poussait malgré tout à vous entraider et à vous protéger les uns les autres au moindre danger qui vous guettait. Sauf que malencontreusement, pour beaucoup de gens, cette relation faiblit sensiblement au fil des années. Raison pour laquelle Dr. Hansen nous invite à mieux reconnaître la vraie valeur de ces êtres chers afin de revoir la vision que nous avions de ce qui nous lie à eux, elle n’hésite cependant pas à signaler le rôle crucial que les parents ont à jouer dans ce processus :

“Il est très important que les parents n’hésitent pas à apprendre à leurs enfants de respecter les différences, et être aussi ouverts à l’égard des introvertis comme à celui des extravertis, à ceux qui aiment le sport comme à ceux qui sont passionnés par la collection de timbres, et non seulement être tolérants envers eux, mais aussi voir les différences comme étant des points forts.”

Des reflets de ce que nous sommes

Margrethe dit également que les frères et sœurs sont le reflet de nous-mêmes et que contrairement à toute autre personne, ils ont été avec nous depuis la naissance. Elle ne manque pas non plus de comparer la famille à une mini-société conditionnant les idées que nous nous faisons de l’amour, des conflits ainsi que de la conduite sociale. Et pour cela, nous ne devrions absolument pas les prendre à la légère ou comme quelque chose d’acquis.

Personne ne peut nier à quel point les frères et sœurs sont des êtres très proches, et ce quelque soit la nature conflictuelle des rapports que nous pourrions entretenir avec eux par moments, car après tout, ce sont les personnes qui ont toujours été là et qui ont non seulement assisté et contribué à notre évolution mais l’ont carrément vécue à nos côtés.