Attention!!! Cette pratique sexuelle que les couples adorent est mortelle d’après une étude

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

C’est un fait bien connu que les actes sexuels non protégés peuvent être potentiellement risqués pour la santé. Mais, saviez-vous que le sexe oral pouvait également être dangereux ? Des études récentes révèlent que le fait d’avoir des relations sexuelles orales peut être dangereux pour la santé.

En effet, les cas de cancers des amygdales et de la langue ont augmenté au cours des dernières décennies. Ceci est attribué au virus du papillome humain (VPH) car selon une étude américaine, plus de 60% de tous les cas de cancer des amygdales aux États-Unis sont liés au VPH.

En outre, cette maladie sexuellement transmissible très contagieuse peut causer le cancer du col de l’utérus et elle représente 25% des cancers de la bouche et 35% des cancers de la gorge dans le monde.

Elle est généralement transmise au moment de pratiques sexuelles orales comme la fellation ou le cunnilingus. D’ailleurs, une autre étude publiée dans le New England Journal of Medicine a révélé que les personnes ayant six partenaires sexuels oraux ou plus, tout au long de leur vie, étaient 8,6 fois plus susceptibles de développer un cancer de la bouche.

L’étude a également révélé que les cancers buccaux ont augmenté, probablement en raison de l’augmentation accrue des pratiques sexuelles orales chez les adolescents et les jeunes adultes.

Le lien entre pratiques sexuelles orales, VPH et cancer

Le VPH lui-même n’est pas cancérigène mais certaines souches du virus peuvent déclencher la croissance de cellules cancéreuses dans le corps humain, d’autant plus si cette maladie est associée à un ou plusieurs facteurs de risques de développer un cancer tels que le tabagisme ou l’alcoolisme.

À noter que mis à part le col de l’utérus, deux des zones les plus affectées par la croissance des cellules cancéreuses à cause du VPH sont la bouche et la gorge.

La menace du cancer de la bouche par rapport au sexe oral est réelle, et c’est une menace qui prend de l’ampleur car la personne infectée n’a généralement aucune idée du virus. Elle développe le virus puis il est transmis lors de l’échange de fluides corporels avec autrui. Ce dernier court alors le risque de contracter n’importe quelle maladie que le virus peut développer.

C’est pour cela que le fait d’avoir plusieurs partenaires augmente, sans surprises, le risque de contracter le VPH, et donc les cancers liés au VPH. En outre, ce virus est difficile à dépister et il peut se propager rapidement, dès lors qu’il est transmis à quelqu’un d’autre.

Conseils de prévention

Tout d’abord, veillez à bien connaître la personne avec qui vous allez partager votre intimité afin de réduire les risques de transmission des maladies sexuelles. D’une part, cela vous évite de mauvaises surprises, que ce soit pour vous ou votre partenaire, et c’est un moyen d’établir un lien de confiance au sein de votre relation.

Toutefois, s’il s’agit d’une aventure d’un soir, pensez à utiliser un préservatif à chaque rapport sexuel . Bien que cette méthode ne soit pas toujours appréciée, le préservatif est l’un des moyens les plus sûrs pour éviter des infections aux conséquences gravissimes, dont le cancer.

Les rapports oraux sont très dangereux et vraiment à éviter, quelle qu’en soit la confiance que nous avons sur notre partenaire.

Source: santeplusmag.com

 

Likez et partagez cet article sur Facebook!