Une petite fille découvre une tache dangereuse sur sa jambe. Ses parents avertissent le monde entier

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Kailyn Donovan, une fillette de 5 ans originaire de Mendon dans le Massachussetts, était une enfant tout ce qu’il y a de plus normal. Un jour, elle est prise de démangeaisons à l’arrière de la jambe droite. Pensant qu’il s’agit simplement d’une irritation, la petite fille et ses parents étaient loin de savoir qu’il s’agissait de quelque chose de beaucoup plus grave…

Alors que le petite Kailyn rentrait un jour de l’école, celle-ci alerte ses parents de douleurs et de démangeaisons à l’arrière de sa jambe droite. Lorsque ses parents jettent un coup d’œil à l’arrière de sa jambe, ceux-ci se rendent compte qu’un petit bleu s’est formé à l’arrière de son genou. Pensant qu’il s’agissait simplement d’une petite inflammation ou d’une petite ecchymose, les parents ont laissé leur petite fille repartir à l’école le lendemain. Ce n’est que lorsque la maitresse les a appelé pour leur dire que leur fille était fiévreuse que ceux-ci ont compris que cela pouvait être plus grave que ce qu’ils s’imaginaient…

«  Quand sa maitresse m’a appelé, j’ai tout de suite averti mon mari qui était au travail, de ce qu’il se passait. J’ai compris que ce n’était pas une simple histoire de bleu… », témoigne Kristine, la mère de Kailyn.

Une morsure d’araignée…

Kristine est tout de suite allée chercher sa fille de l’école pour l’emmener à l’hôpital le plus proche. En arrivant au service des urgences, les réanimateurs ont tout de suite expliqué à la mère que la petite Kailyn avait probablement été mordue par une araignée, mais ils ne savaient toujours pas à ce moment-là de quelle sorte d’arthropode il s’agissait…

L’hôpital a fini par renvoyer la petite fille chez elle car les antibiotiques que les urgentistes lui avaient administrés avaient fini par faire effet au bout de quelques heures… En effet, la fièvre a fini par disparaitre et la petite Kailyn se sentait relativement mieux. De retour à la maison, Kristine a continué néanmoins à prêter attention à l’évolution de l’ecchymose qui s’était formée à l’arrière du genou droit de sa fille. Celui-ci ne semblait pas vouloir disparaitre et ce, malgré le fait que Kailyn se sentait mieux grâce au traitement qu’elle prenait.

« J’avais l’impression que la morsure d’araignée n’était pas complètement guérie. Ma fille se sentait certes mieux, mais l’ecchymose qui s’était formée derrière sa jambe ne disparaissait pas, et cela m’a pas mal perturbée. Alors j’ai pris la décision de l’emmener une seconde fois à l’hôpital », expliquait Kristine Donovan à la chaîne CBS.

En l’emmenant une seconde fois à l’hôpital, Kristine espérait obtenir plus de réponses au sujet de l’araignée qui avait mordu sa fille. En l’examinant une seconde fois, les urgentistes ont fini par conclure que c’était une veuve noire qui avait mordillé la petite fille.

La veuve noire

La veuve noire est une petite araignée (15 mm de long pour la femelle) dont la morsure peut être mortelle pour l’Homme. Venimeuse, la morsure contient un poison toxique qui paralyse la respiration entrainant ainsi la mort de la personne piquée par l’araignée. Par ailleurs, seule la femelle est dangereuse pour l’Homme. On la reconnait à ses points rouges dans le dos et à sa grande taille (comparée à celle du mâle qui lui ne fait que 7 mm de long).

Lorsque vous êtes mordu par une veuve noire, différents symptômes peuvent faire leur apparition tels que la fièvre mais également des frissons, des nausées et d’autres symptômes grippaux. Vous pouvez également être pris de spasmes, parfois même de convulsions ! Par ailleurs, votre peau peut devenir rouge ou bleue à l’endroit où vous avez été piqué (comme ce fut le cas pour la petite Kailyn). Vous êtes alors soit victime d’une plaie ouverte (d’un ulcère donc) soit d’une décomposition de tissus (d’une nécrose donc).

Dans les deux cas, si vous êtes victime d’une morsure de veuve noire, consultez rapidement un médecin.

Les précautions à prendre

Après lui avoir administré d’autres antibiotiques (de la pristinamycine en l’occurrence, un médicament utilisé pour traiter les infections provoquées par les bactéries présentes dans les morsures), les médecins ont autorisé la petite fille à rentrer chez elle et à continuer à s’amuser avec ses amis et à aller à l’école, comme-ci de rien n’était. Au bout de quelques jours, l’infection avait complètement disparu et la petite fille arrivait de nouveau à courir comme elle le souhaitait.

Kristine, sa mère, a quant à elle décidé de pulvériser de l’insecticide contre les araignées dans toute la maison et ce, pour pouvoir également chasser les tégénaires noires, des araignées noires vivant dans des coins humides et que l’on retrouve principalement dans nos maisons, et plus précisément dans nos salles de bain mais également dans les garages, les caves ou encore les greniers.

L’histoire de la petite Kailyn nous rappelle à quel point il est important de devoir faire attention aux moindres petits signaux d’alarme que nous envoie notre corps à travers l’apparition d’inflammations ou d’ecchymoses suspectes, et qui peuvent s’avérer parfois être dangereuses voire mortelles.