Cette femme de 109 ans dit que le secret d’une longue vie est d’éviter les hommes

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Les raisons selon lesquelles la durée de vie varie sont diverses et variées, certains diront qu’il s’agit d’un fruit du progrès scientifique et humain, tandis que d’autres mettront cela sur le compte de la providence divine et de la bénédiction. En bref, les théories ne manquent pas, on parle de comprendre pourquoi telle personne a vécu plus longtemps qu’une autre.

L’espérance de vie en France

En 2016, en France métropolitaine, l’espérance de vie à la naissance pour les hommes est de 79,4 ans tandis que côté femmes on est plutôt à 85,4 ans. Chez les hommes, elle a diminué en 2015 pour la première fois depuis la grande baisse qui a eu lieu en 1971. Sachant qu’au cours des 60 dernières années, les deux sexes ont gagné un total de 14 ans d’espérance de vie moyenne.

Tandis que les femmes montaient d’habitude plus vite que les hommes dans les statistiques, cette progression a néanmoins été de toute évidence ralentie et l’écart entre les deux se resserre de manière très visible passant de 8 ans et trois mois en 1992, à 6 ans en 2016.

Les causes se cachant derrière ces changements

Cette différence de moins en moins présente entre hommes et femmes peut être justifiée par plusieurs facteurs, le plus important étant les modes de vie de plus en plus semblables comprenant le nombre d’heures travaillées ainsi que les secteurs d’activité professionnelle occupés, il y a également les mauvaises habitudes telles que la consommation de tabac ou d’alcool bien que les femmes à ce niveau-ci restent tout de même bien en-dessous du sexe opposé. Et au rythme actuel, il faudrait environ 60 avant que les deux ne soient sur un même pied d’égalité.

Ce qui régit la durée de vie de manière tout à fait directe

Les moteurs d’augmentation de l’espérance de vie sont nombreux et sont pour beaucoup d’ordre structurel. Car les conditions de vie s’améliorent et le cadre de travail, qu’il s’agisse d’effort physique nécessaire ou du nombre d’heures travaillées, est plus confortable. Il y a aussi le degré de sensibilisation et d’attention que les gens accordent à leur santé, ce qui comprend l’hygiène, l’alimentation, l’activité physique etc…

Les progrès en termes de soins et traitements sont l’un des facteurs principaux de cette augmentation et ce à l’échelle internationale, bien que le rapport entre la qualité des soins reçus et l’espérance de vie n’a pu être concret que pour les personnes âgées, ce qui peut être expliqué par l’amélioration des différents traitements destinés aux atteints de tumeurs ou de maladies des voies respiratoires.

Une femme centenaire nous livre le secret de sa longévité

Du haut de ses 109 ans de vie, Jessie Gallan a été officiellement déclarée comme étant la femme la plus vieille de toute l’Ecosse. Elle s’est récemment livrée et nous a révélée le secret de la longévité selon elle, qui est étonnamment tout aussi drôle que simple.
A vrai dire, si vous voulez mener une longue vie tout en restant en bonne santé, elle vous recommandera de manger de la bouillie tous les jours au petit déjeuner, et encore plus important, d’éviter les hommes.

Il s’avère donc finalement que ce secret de longévité se cachait durant tout ce temps dans les hommes. Ou plus précisément, se cachait bien loin des hommes.

« Ils représentent plus de problèmes que de bienfaits » Explique Jessie.

Cette femme à la durée de vie exceptionnelle a été indépendante durant toute sa vie. Elle a travaillé dur depuis son adolescence, elle a quitté le domicile familial alors qu’elle n’avait que 13 ans et a donc appris à vivre seule. Elle a alors continué à travailler d’arrache-pied pour améliorer ses conditions de vie et ne s’est jamais mariée.

« J’ai travaillé dur et c’était rare que je prenne un jour de congé » affirme la centenaire.
Dans une interview accordée à la presse, elle parle de sa vie avant et après avoir atteint la centaine d’années. Elle n’a pas manqué d’impressionner tous ceux qui l’entourent, y compris une aide-soignante travaillant dans la même maison de repos qui a clairement dit qu’elle était « absolument extraordinaire ». Malheureusement, Jessie Gallan est décédée peu après avoir été interviewée, dans son pays natal.

Bien que l’histoire de cette dame ne soit pas la seule en son genre, le conseil qu’elle a donné ne doit pas être pris au premier degré. Il faudrait lire entre les lignes ce qui pourrait faire réfléchir plus d’un, car dans le fond ce qu’on pourrait retenir comme enseignement c’est qu’il ne suffit pas de s’alimenter correctement ou d’avoir une bonne hygiène de vie. Il faut également et surtout éviter au maximum d’être exposé aux problèmes et tout ce qui les génère.