Disparition de Maëlys: Des images d’une caméra de surveillance montrent un élément suspect dans la voiture du suspect

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Trois mois après la disparition de Maëlys, de nouvelles photos viennent accabler le principal suspect.

Dans la nuit du 26 au 27 août, la petite fille de 9 ans avait disparu lors d’un mariage à Pont-de-Beauvoisin dans l’Isère.

Plusieurs images du véhicule du suspect Nordahl Lelandais ont été analysées par la police.

Les photos ont été prises vers 3 heures du matin par une caméra de vidéosurveillance non loin du lieu où s’est déroulé le mariage.

On voit le suspect faire plusieurs allers-retours pour acheter de la cocaïne, des bières et voir ses chiens.

Lors de son dernier aller-retour, le suspect est parti changer de vêtements. Sur les images, on voit que Nordahl Lelandais n’était pas seul à ce moment là.

La photo de la caméra de surveillance montre une silhouette habillée en blanc dans la voiture du suspect.

Les enquêteurs ont découvert que les habits correspondaient à ceux que Maëlys portait au mariage.

Pour la police, il ne fait aucun doute qu’il s’agit de la voiture de Nordahl Lelandais.

Trente minutes après ce dernier aller retour, une photo montre le véhicule qui roule en sens inverse. Cette fois-ci, la silhouette blanche a disparu.

Quand les gendarmes sont arrivés sur place à 4 heures du matin, le suspect avait disparu.

Ceci contredit sa version dans laquelle il indiquait avoir participé aux recherches pour retrouver la petite fille.

Il était également injoignable jusqu’à 7 heures du matin. Nordahl Lelandais avait avancé un problème de réseau mais les enquêteurs savent désormais qu’il avait éteint son téléphone volontairement.

Les gendarmes ont par ailleurs repris leurs recherches pour retrouver la petite Maëlys. La gendarmerie a élargi ses recherches aux lacs et aux étangs situés aux alentours.

Les quatre première auditions et une partie des interrogatoires du suspect ont été annulés en raison d’une erreur de procédure au début de l’enquête.

La justice dispose néanmoins de nombreuses preuves qui pèsent contre le suspect. En plus des photos des caméras de surveillance, l’ADN de la petite fille a été retrouvé dans la voiture et une vidéo d’une caméra de surveillance le montre en train de la nettoyer de fond en comble.