Voici le type d’homme qui est susceptibles de vous tromper (d’après une étude)

Le chignon bun pour les nulles avec cet outil de coiffeur magique! Commander ici

Lorsque l’on tombe amoureux d’une personne et que l’on décide de s’unir avec, nous jurons fidélité. Toutefois, au-delà des principes moraux, certaines personnes rompent cette promesse et se laissent tenter par une expérience extraconjugale. Le fait de tromper son conjoint engendre des conséquences, parfois irréversibles, sur la relation de couple.

En effet, une relation de couple se base sur la confiance mutuelle. Dès lors que cette dernière est brisée, deux issues sont possibles : le pardon ou la rupture. Malgré ces risques dévastateurs, l’infidélité ne cesse d’augmenter. Alors découvrez le profil des personnes susceptibles de tromper leurs conjoints !

L’infidélité en France

L’Institut Français d’Opinion Publique (IFOP) a réalisé un sondage concernant l’infidélité des femmes après avoir interrogé pas moins de 3 406 françaises, âgées de 18 ans et plus, en 2016. Ce sondage a été réalisé pour l’arrivée d’un nouveau site de rencontres sur le marché prospère et concurrentiel des sites de rencontres extraconjugales.

Les résultats ont montré que l’infidélité féminine connaît une nette augmentation avec un tiers des femmes ayant déjà trompé leur partenaire au cours de leur vie. Cependant, les femmes restent toujours moins infidèles que les hommes car on estime que 50% d’entre eux ont déjà trompé leur partenaire.

En effet, une femme, contrairement à un homme, est d’autant plus stigmatisée par la société dès lors qu’elle ne respecte pas le contrat d’exclusivité sexuelle du couple. Une image dégradante se dégage de cette infidélité féminine alors que l’infidélité masculine est d’ores et déjà banalisée.

Mais qui sont ces hommes qui trompent leurs femmes ? Une étude américaine a défini le profil des hommes susceptibles de tromper leurs partenaires.

Le profil des hommes infidèles selon une étude américaine

Au premier abord, l’image que l’on se fait d’un homme infidèle correspond à quelqu’un de jeune, mince et très beau. Mais selon une étude américaine réalisée par l’Institut des études de la Famille (Institute for Family Studies), 20% des américains mariés et âgés de plus 55 ans avouent avoir déjà trompé leur partenaire contre 14% des hommes de moins de 55 ans. Ensuite, les taux d’infidélité diminuent lorsque les personnes ont atteint l’âge de 70 ans. Ces résultats ont été découverts avec l’aide d’un sondage sociologique provenant de l’Enquête Sociale Générale (General Social Survey) concernant les préoccupations, les expériences, les attitudes et les pratiques des américains.

Toutefois, le profil d’une personne susceptible de tromper son conjoint n’était pas le même jusqu’en 2000. En effet, l’étude a également révélé que les personnes plus jeunes trompaient leurs conjoints plus facilement, contrairement aux hommes de plus de 55 ans. Mais cela s’explique par certains facteurs comme la révolution sexuelle qui s’est déroulée dans les années 60 et 70 et que l’infidélité n’était pas mal vue à cette époque. Ces hommes ayant connu cette révolution sont donc plus susceptibles de maintenir ce genre de comportement au sein du couple en vieillissant et de s’essayer aux relations extraconjugales s’ils ne l’avaient pas fait auparavant.

De plus, le chercheur de l’étude, Nicholas H.Wolfinger souligne que le Viagra est arrivé sur le marché il y a une vingtaine d’années permettant aux hommes d’avoir plus de rapports sexuels au-delà de leurs dysfonctions érectiles. Mais il ajoute également que cela prédit un avenir propice aux mariages monogames car les jeunes ne sont pas touchés par ces facteurs et sont plus fidèles que leurs aînés.